Isabelle Bergeron/TC Media Matteo et Marco Paranzino sont les deux propriétaires du Café Milano.

Au fil des décennies, le Café Milano s’est transformé. De petit commerce de quartier, il est devenu une véritable institution à Saint-Léonard. Après 45 ans, les Montréalais y viennent toujours pour le café et les cannolis, mais aussi pour se rassembler dans une ambiance italienne.

En 1971, Matteo Paranzino loue un petit local de la rue Jarry. Il y installe quelques tables de billard et de mini-soccer. Le Café Milano devient alors un incontournable pour les Léonardois à la recherche de bon café et de divertissement.

«Il n’y avait pas de bons cafés italiens à Saint-Léonard. Il y en avait à Saint-Michel, mais pas dans notre quartier. J’ai été le premier à ouvrir», affirme Matteo Paranzino.

Passionné par son travail, l’homme d’origine italienne ne ménage pas ses efforts, travaillant sept jours par semaine, de 12 à 14 heures par jour. Même lorsqu’il s’associe avec un ami, en 1976, il passe la majeure partie de ses journées dans son commerce.

«Ça n’a jamais été un travail forcé pour moi. C’était un plaisir et les clients sont devenus ma deuxième famille.» Matteo Paranzino

De salle de billard à restaurant
Malgré une lente croissance, Matteo Paranzino devient propriétaire de son local. Toutefois, dans le milieu des années 1980, il remarque que son commerce est devenu un lieu pour les hommes.

«Le café ressemblait à une ancienne taverne. Je voulais changer ça. Je voulais que les femmes et les couples puissent venir dans mon commerce. On a alors commencé à changer le concept pour avoir une section restaurant. Ça prit une dizaine d’années pour y arriver», mentionne le père de famille.

Les tables de billard finiront par disparaître dans les années 1990.

L’arrivée de la relève
Marco Paranzino, le fils de Matteo Parazino, a toujours eu une relation particulière avec l’entreprise paternelle. Alors qu’il est né dans un logement situé au-dessus du café, il y a également passé le balai dès l’âge de 12 ans. Toutefois, il ne croyait pas qu’il prendrait la relève du commerce de son père.

«Mon père m’a toujours poussé à aller à l’école et me trouver un bon emploi. Je suis alors allé à l’université en finances et c’est là que j’ai réalisé que je voulais travailler au Café Milano», souligne Marco Paranzino.

Depuis 1995, le fils et le père travaillent ensemble pour satisfaire les désirs de leur clientèle tout en poursuivant leur projet de grandeur.

«Je voyais le potentiel de l’endroit. Nous étions les premiers à offrir nos produits et nous étions copiés par plusieurs. J’avais une vision et je savais que nous pouvions grossir», fait valoir Marco Paranzino.

D’un petit local de 900 pieds carrés en 1971, l’entreprise compte plus de 7000 pieds carrés aujourd’hui.

Que ce soit le menu qui continue de s’allonger et de s’adapter au goût du jour ou l’endroit qui ne cesse de grandir, le Café Milano compte poursuivre ses innovations pour au moins les 45 prochaines années.

«Nous voulons toujours innover, mais en offrant des repas différents à nos clients. De plus, nous pourrions continuer de grossir, notamment en ouvrant une deuxième succursale à l’extérieur de Montréal», laisse entendre Marco Paranzino.

En 2010, Matteo Paranzino a cédé les rênes à son fils et a pris sa retraite, bien méritée. Toutefois, si vous le cherchez, vous le trouver presque assurément en train de siroter un café italien au Café Milano.

Le Café Milano est situé au 5188, rue Jarry. Il est ouvert 24h sur 24h, sept jours sur sept. https://www.cafemilano.ca/fr/

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!