Arrivé depuis quelques mois, le nouveau travailleur de rue de Saint-Léonard souhaite devenir «comme un grand frère» pour les jeunes Léonardois.

Vous l’avez peut-être déjà vu dans un parc, une cour d’école, à la maison de jeunes ou, encore, sur l’artère commerciale. Depuis le printemps, Yassir Niouar déambule dans les rues de Saint-Léonard afin d’aller rencontrer les jeunes, les écouter et les conseiller.

«Je veux créer des liens avec les jeunes, mais aussi les citoyens de Saint-Léonard. Je souhaite les accompagner dans ce qu’ils vivent, les aider à trouver des solutions à leurs problèmes, mais surtout les épauler à ce qu’ils développent eux-mêmes leur bien-être et leur autonomie», indique Yassir Niouar.

Le quartier a une grande importance pour ce dernier qui y a vécu toute son enfance. Après ses études, il est venu y travailler pendant six ans en tant qu’intervenant avant de décrocher le poste de travailleur de rue, ce printemps.

Cette expérience et ses connaissances du secteur sont des atouts pour le travailleur de rue qui voit des ressemblances entre sa génération et celle qu’il côtoie tous les jours.

«Même si je connais beaucoup le quartier, les services et les intervenants du secteur, Saint-Léonard est en mouvement. Les jeunes ont de nouvelles habitudes et trouvent de nouveaux spots pour se retrouver. J’apprends les nouvelles tendances», souligne Yassir.

Découverte
Au cours des derniers mois, le travailleur de rue était en mode observation. Il a rencontré les jeunes, visité le quartier et fait connaissance avec les intervenants et partenaires de l’arrondissement.

Déjà, plusieurs jeunes l’invitent à les joindre dans les parcs ou l’appellent pour divers sujets, que ce soit pour obtenir de l’information sur l’emploi ou encore pour des situations plus lourdes. En quelques mois, il a déjà su se tailler une place chez plusieurs adolescents.

«Mon travail est une extension de ma vie. Les jeunes savent que je ne suis pas là que pour travailler. Ils sont à l’aise avec moi», fait-il valoir.

Cet été, il sera particulièrement présent où se réunissent les jeunes, notamment dans les parcs et à la piscine, afin de rencontrer le maximum de Léonardois.

«Mon objectif est de faire partie du cercle du jeune et de devenir pour lui une personne de confiance et fiable à qui il peut se confier ou simplement discuter. Et pour cela, il faut être présent», affirme Yassir.

À la rentrée, le travailleur de rue visitera les écoles et lieux publics pour continuer d’être là pour la jeunesse. Selon les idées et besoins des adolescents, il pourrait mettre en place des projets ou des ateliers au cours de la prochaine année.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!