La nuit tombée, alors que la noirceur s’installe dans les rues de Saint-Léonard, la rue de Choisy brille de mille feux. Les 34 000 lumières qui décorent la maison de Mike Cecere illuminent le secteur et ne sont que quelques-unes des décorations de ce passionné de Noël.

Couronne géante, crèche grandeur humaine, rennes illuminés, arbres lumineux, la résidence de M. Cecere donne une nouvelle définition au mot décorer.

«J’ai un entrepôt où je serre tout mon matériel. Il faut faire deux voyages avec mon camion de 20 pieds pour tout transporter. Je loue également un camion avec une nacelle afin d’installer les décorations sur toute la maison», souligne M. Cecere qui a dû faire venir un électricien pour des travaux afin de fournir en électricité toutes ses décorations.

Ça prend 80 heures au Léonardois et son ami pour installer toutes ses décorations. Et il faut s’y prendre tôt! En octobre, alors que la chaleur fait place à la fraîcheur, Mike Cecere et son confrère, Pierre le lutin, s’attèlent à décorer la maison de la rue de Choisy.

«On travaille environ trois à quatre heures par jour pour que tout soit prêt pour novembre», indique M. Cecere.

Le plaisir de redonner
Noël a une signification particulière pour ce Léonardois. Fils d’immigré, son père est arrivé à Montréal afin d’offrir une meilleure vie à sa famille, mais les temps n’ont pas toujours été faciles.

«Nous n’avions pas d’argent. À Noël, on avait un minuscule sapin et peu ou pas de cadeaux. C’est là que je me suis promis que si je réussissais dans la vie, je voulais redonner à la communauté», affirme cet amoureux de Noël.

Cet homme d’affaires qui réussit a tenu parole. Depuis 12 ans, il décore sa maison pour partager la magie de Noël. Ce qui a commencé par une couronne est maintenant devenu des centaines de décorations.

«Je ne fais pas cela pour l’argent. Je veux redonner à la communauté. Je veux que les gens ressentent de l’amour et la magie de Noël. Je veux les rendre heureux. Leur sourire n’a pas de prix», s’enthousiasme M. Cecere, ne voulant pas préciser le montant total qu’il a investi dans son projet depuis une décennie.

Lors du passage de TC Media, de nombreuses personnes se sont arrêtées pour contempler le spectacle de musique et de lumières de la rue de Choisy. Des gens ont même pris des égoportraits avec les décorations et Pierre le lutin.

«Samedi dernier, 200 personnes sont venues prendre des photos et voir la maison en quelques heures. Il y a même un jeune de l’école primaire Albatros, à Anjou, qui est venu nous porter des sacs de peluches pour qu’on les donne aux enfants. C’est du bonheur pur», affirme Pierre le lutin, qui accueille et salue les passants tous les soirs jusqu’en janvier.

«Il y a même un autobus de l’âge d’or qui a fait un détour juste pour venir nous voir. C’est fantastique», ajoute M. Cecere.

Ce dernier ne compte pas arrêter là. Il est d’ailleurs en train de travailler pour organiser un événement de Noël.

«Je suis en train de voir si je peux louer un chapiteau chauffé pour y servir du chocolat chaud. Il y aurait également une chorale qui viendrait chanter le 23 décembre, mais ce n’est pas encore confirmé. J’y travaille», fait valoir M. Cecere.

Le Léonardois pense aussi au Noël 2018. Il est en discussion avec l’arrondissement pour installer une étoile lumineuse de 30 pieds de hauteur qui comprendrait 50 000 lumières sur son toit.

«On va la voir du ciel», annonce Pierre le lutin.

La magie de Noël va se poursuivre après le Jour de l’An alors que les décorations resteront sur place jusqu’à la mi-janvier.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!