Changement de garde à la Société de développement commercial (SDC) Jean-Talon Est. Jérôme Maurice, directeur général en poste depuis avril dernier, quitte ses fonctions au sein de l’organisation. Son adjoint administratif, François Morin, lui succède par intérim, jusqu’à ce qu’il soit officiellement nommé à ce poste.

En l’espace de quelques mois, Clément Arnaud et Jérôme Maurice ont tous deux démissionné de la direction générale de la SDC. Rappelons que M. Arnaud a quitté son poste en mars dernier, après avoir occupé le poste de directeur général pendant près de trois ans. Selon M. Morin, ce flux de personnel ne résulte pas d’une instabilité au sein de l’organisation, mais est plutôt causé par des « impondérables ».

« M. Maurice est retourné à ses anciennes amours. Il a eu une offre très intéressante d’un organisme communautaire. Il ne l’a pas sollicité », laisse savoir le nouveau directeur, précisant du même coup que son prédécesseur a quitté son poste « en bons termes ».

« On espère que ça ne sera pas mal interprété. C’est vrai que nous avons eu deux départs importants : M. Arnaud puis M. Maurice. Il y a aussi le fait que je suis arrivé en juin pour combler un congé de maternité. Aussi, on a beaucoup de stagiaires en poste de façon temporaire. Ça peut donner une impression aux commerçants qu’il y a du va-et-vient de personnel alors, que ce n’est pas tout à fait le cas ».

Un changement sous le signe de la continuité

François Morin a été choisi pour assurer l’intérim puisqu’il était déjà au fait des différents dossiers en cours.

« La semaine dernière, on a tout révisé ensemble. Pour ce qui est de la partie administrative, c’est moi qui m’en occupais. Le conseil d’administration a étudié ma candidature en sachant cela. Il m’offre la direction par intérim. Ça nous donne, autant à eux qu’à moi, la possibilité d’évaluer mon travail et de nous ajuster en conséquence. La balle est dans mon camp », soutient le jeune homme, qui précise que l’intérim devrait durer de quatre à six mois.

Questionné sur ce qu’il souhaite apporter au sein de l’organisation tout au long de son mandat, M. Morin répond qu’il entend aller de l’avant avec les projets élaborés avec M. Maurice. Toutefois, certains changements sont à prévoir puisqu’ensemble, ils planchaient sur des « réformes à l’interne ».

« J’ai une connaissance un peu plus poussée sur l’utilisation des médias sociaux, du marketing web, etc. Je vais aller dans ce sens-là.

« Le but est de savoir ce qu’il y a de mieux pour les commerçants. On va aller chercher des études et on va tenter de tâter le terrain. Quand on fait des ventes trottoirs ou des événements du genre, c’est plus difficile d’aller chercher une masse de clientèle. Il faut se questionner sur les activités offertes et sur les modes de promotion. Ce sont des réflexions qui sont entamées depuis longtemps.», avance-t-il.

En ce sens, il souhaite relancer les comités d’animation auxquels les commerçants peuvent participer et faire valoir leurs idées.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!