Archives Le Saint-Léonard FC a remporté sa sixième victoire de la saison, devant l’AS Blainville.

Après un mois de vacances, le Saint-Léonard FC (SLFC) était de retour devant ses partisans, le 12 août, où il affrontait l’AS Blainville, au stade Hébert. L’équipe de la région de Bourassa a obtenu sa sixième victoire de la saison dans la Première ligue de soccer du Québec (PLSQ), lui donnant ainsi une avance de six points sur le FC l’Assomption, son plus proche poursuivant.

Les joueurs du SLFC ont profité de deux semaines de repos avant le retour à l’entraînement. « Ça paraissait que les gars avaient été en vacances pendant quelques semaines, mais l’esprit était présent », souligne l’entraîneur-chef Andrea Di Pietrantonio.

La formation montréalaise a tout de même profité d’un match d’exhibition contre l’équipe du cégep de Rosemont, le 9 août, pour se remettre dans le bain. « On a eu l’occasion de jouer avant le match contre Blainville. C’est certain que ça nous a aidés. Ça nous a permis de prendre quelques repères sur le plan du jeu et de reprendre notre rythme », explique-t-il.

Le retour à la maison

Le Saint-Léonard FC a vaincu l’AS Blainville par la marque de 2 à 1, lors de son retour. Un pointage qui aurait pu être beaucoup plus élevé, indique l’entraîneur-chef.

« Nous avons fait une très bonne première mi-temps. Nous aurions pu les sortir du match dès le départ. Nous avons rendu la rencontre plus difficile, car à la mi-temps c’était seulement 2 à 1 quand ça aurait pu être facilement 4 à 0. »

La difficulté de discerner les différentes techniques de jeu de l’adversaire a été l’une des causes de cette situation, fait valoir M. Di Pietrantonio. « On n’a manqué de lucidité et de calme devant le filet. Le manque de rythme et d’habitude de jeu, comme d’avoir un gardien devant nous, c’est ce qui nous manquait en première demie », affirme-t-il.

Le fait de jouer un troisième match devant la formation de Blainville a aussi rendu la tâche plus difficile. « Ce n’est jamais facile de rejouer contre les mêmes équipes fréquemment. Tout le monde commence à se connaître. C’est alors plus facile de se préparer contre eux, tout comme ça l’est pour l’adversaire. À la fin de la saison, ça devient de plus en plus difficile de gagner des matchs », indique-t-il.

Un prochain match important

Le 19 août, le Saint-Léonard FC se rendra à Brossard pour affronter l’équipe locale. Une situation qui sera complexe, mentionne l’entraîneur-chef.

« Ça ne sera pas toujours facile de remporter trois points à l’extérieur. Surtout à Brossard, car les joueurs ont beaucoup de volonté et désirent prouver quelque chose.

« De plus, nous avons deux joueurs suspendus (Julien Meunier et Hicham Aaboubou) pour accumulation de cartons jaune et deux autres seront absents (Sandro Grande et Rocco Placentino). Il faudra remanier l’effectif. »

Malgré l’absence de quatre joueurs partants, M. Di Pietrantonio reste confiant. « Dès le départ, on a fait le choix d’avoir un effectif plus élevé. Ce sont des joueurs qui sont avec nous à temps plein. Ils n’ont pas eu autant de minutes, car nous avons beaucoup de qualité, mais je n’ai aucun doute de leur talent. »

Classement de la Première ligue de soccer du Québec

–Saint-Léonard FC (6 victoires, 2 matchs nuls et 1 défaite) –FC L’Assomption (4-2-4) –AS Blainville (3-2-5) –FC Boisbriand (2-4-3) –FC Brossard (2-2-4)

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus