Deux secteurs de l’arrondissement de Saint-Léonard, soit la rue Jean-Talon Est et la zone industrielle, sont sujets aux îlots de chaleur. Ces derniers peuvent entraîner des risques pour la santé.

« C’est un problème de santé publique parce que lorsqu’il fait très chaud, les personnes âgées sont très vulnérables. Il y a des cas de déshydratation », fait valoir Paula Berestovoy, chargée de projet à l’éco-quartier de Saint-Léonard.

Selon la Direction de la Santé publique (DSP) de Montréal, la chaleur excessive peut également exacerber les maladies chroniques telles que les maladies cardiovasculaires, respiratoires, neurologiques et rénales. La DSP a aussi constaté que le taux de mortalité des gens vivant dans des îlots de chaleur augmente de 20 % lors de journées chaudes.

Rappelons que les personnes âgées de 65 ans et plus constituent environ 25 % de la population léonardoise.

Surfaces perméables

La présence d’asphalte, associée aux îlots de chaleur, peut aussi engendrer des refoulements d’égout.

« Lors de pluies abondantes, l’eau n’est pas absorbée par le sol et ça va directement dans le réseau d’égout et ça l’engorge. C’est un dommage collatéral qui n’est pas lié aux îlots de chaleur, mais à l’asphaltage », fait valoir Mme Berestovoy.

La rue Jean-Talon Est, considérée comme une source d’îlots de chaleur à Saint-Léonard, a été inondée à quelques reprises à cause de refoulements d’égout dus aux pluies diluviennes.

POur en savoir plus, on lit « Un vent de fraîcheur contre les îlots de chaleur »

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus