Archives/TC Media Me Johanne Savard, Ombudsman de la Ville de Montréal

Saint-Léonard fait bonne figure dans le rapport annuel de l’ombudsman de Montréal, se classant au 17e rang sur les 19 arrondissements de la métropole pour le nombre de plaintes reçues en 2014. Seulement six plaintes émanent de Saint-Léonard, sur un total de 1409 pour l’ensemble de la ville.

Les plaintes concernaient les arbres, la bibliothèque, le bruit, la qualité des services et le stationnement.

Parmi celles-ci, deux ont été référées à la direction de l’arrondissement avant enquête et une a été refusée.

Enquête toujours en cours
Me Savard et son équipe ont toutefois mené trois enquêtes approfondies, dont deux en lien avec la Charte montréalaise des droits et responsabilités.

L’une d’entre elles est d’ailleurs toujours en traitement. Il s’agit d’un promoteur qui se plaint que l’arrondissement tarde à compléter les infrastructures municipales dans un nouveau développement résidentiel.

Les deux autres plaintes ont été jugées non fondées après enquête.

La première concernait des citoyens qui jugeaient trop fort le bruit qui provenait d’activités de danse extérieure.

Dans l’autre, il était question d’un citoyen qui contestait une facture pour une coupe d’arbre. L’homme en question avait installé un drain français et avait endommagé un arbre municipal, qui a dû être abattu.

«Lors de travaux sur son drain français, beaucoup de racines ont été coupées ce qui a affecté la stabilité de l’arbre. Il a donc été déterminé que les montants facturés aux citoyens sont les bons et sont ceux prévus au Règlement sur les tarifs», explique-t-on, au bureau de l’ombudsman.

Le Règlement concernant la protection et la conservation des arbres de l’arrondissement prévoit que «nul ne peut endommager, élaguer ou abattre un arbre ou un arbuste situé sur le terrain appartenant à la Ville».

Ailleurs à Montréal
À Montréal, les arrondissements les plus souvent interpellés demeurent à peu près les mêmes que par les années passées, soit le Plateau Mont-Royal avec 83 plaintes, Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce qui en compte 76, Ville-Marie avec 71 plaintes, et Rosemont–La Petite-Patrie, 47 plaintes. De son côté, Outremont n’a été répertorié qu’une seule fois et Anjou n’a fait l’objet que de trois plaintes.

«Un nombre élevé de plaintes ne signifie pas nécessairement que cet arrondissement ou ce service a une gestion problématique. En raison de leur clientèle particulière ou de leurs caractéristiques, certaines entités sont naturellement plus susceptibles de faire l’objet d’une plainte», souligne Me Savard.

À la lumière de ces chiffres, l’arrondissement de Saint-Léonard considère qu’il a un très bon dossier à l’ombudsman.

«C’est très satisfaisant, commente le chef de la division des relations avec les citoyens et communications, Richard Caron. Six plaintes, c’est très peu. Cela prouve la qualité des services que nous offrons.»

Six plaintes à Saint-Léonard
– Arbre (1)
– Bibliothèque (1)
– Bruit (1)
– Qualité des services (2)
– Stationnement/SRRR/Vignettes (1)

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!