TC Media Catherine Paquette Le chantier a débuté sur la rue Jarry

L’alimentation en eau de 100 000 citoyens de l’est de Montréal, actuellement «à risque», sera bientôt assurée par une nouvelle conduite d’eau principale. L’investissement total pour le bouclage de l’aqueduc de l’est, parmi les grands chantiers montréalais annoncés en 2015, sera finalement de 104,2 M$.

À Saint-Léonard, les travaux majeurs ont débuté sous la rue Jarry. La nouvelle conduite fera 8 km de long et 1,2 m de diamètre, entre la 18e avenue et l’autoroute 25.

Elle permettra de boucler le réseau d’eau potable de ce secteur de la ville, actuellement alimenté par une conduite unique, «ce qui rend le secteur vulnérable», selon l’ingénieur responsable du projet au Service de l’eau, Jean-François Dubuc.

Le sommaire décisionnel du projet fait état d’un risque de pénurie d’eau dans l’est de la Ville.

«Des indices inquiétants ont été décelés en regard à la fiabilité structurale de la conduite principale de 1 800 mm située sous le boulevard Pie-IX, entre les intersections Jarry/18e Avenue et Pie-IX/57e Rue», peut-on y lire.

Des quatre contrats qui composent le projet, l’un deux, de 74 M$, a été octroyé en septembre à EBC inc. pour la construction d’une conduite en tunnelier sous la rue Jarry entre la 24e Avenue et la rue du Champ-d’Eau, à Saint-Léonard.

Un contrat octroyé à Construction Garnier ltée (13 M$) a permis en 2010 l’installation d’une conduite sous le boulevard Louis-H. Lafontaine entre le boulevard Henri-Bourassa et la rue Jarry.

Sade Canada Inc (6 M$) et Les entreprises Michaudville inc (11 M$) construiront également leur portion de conduite, respectivement à Saint-Michel et Anjou.

Chantier majeur
Le projet aura des répercussions sur les arrondissements de Saint-Léonard, Anjou, Montréal-Nord, Villeray – Saint-Michel – Parc-Extension, Rivière-des-Prairies, Pointe-aux-Tembles et la Ville de Montréal-Est.

«C’est un chantier qui est majeur et qui est situé sur des axes routiers très importants. Pour nous les enjeux la grandeur sur 8km et la traverse de plusieurs arrondissements. On travaille avec divers services publics comme la STM, Gaz métro et le ministère des transports», explique l’ingénieur.

La méthode par tunnelier, moins coûteuse et moins encombrante selon la Ville, a été choisie pour la portion qui concerne la rue Jarry, «pour minimiser les impacts sur la vie de quartier», affirme M. Dubuc. Les machines excaveront dans le roc l’espace nécessaire à l’insertion de la conduite. Seuls six puits d’accès entraveront partiellement la circulation.

Le Service de l’eau de la Ville de Montréal  s’inspirera du projet de construction par tunnelier d’une conduite d’eau reliée au réservoir Rosemont. Le tunnelier, qui a débuté son forage à la hauteur de la rue Notre-Dame, vient tout juste d’atteindre le parc Étienne-Desmarteau.

La mise en eau de la nouvelle conduite dans l’est est prévue pour février 2018. Les travaux se poursuivront pendant deux ans, sans interruption en hiver.

Voir aussi:Construction d’une conduite en sous-terrain à Saint-Léonard

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!