Isabelle Bergeron/TC Media L'agrandissement de l'école primaire Wilfrid-Bastien, en retard de plusieurs mois, devrait se terminer au cours des prochaines semaines.

Alors que l’agrandissement de l’école primaire Wilfrid-Bastien devait être complété pour la rentrée 2015-2016, le chantier est toujours en branle et ne se terminerait pas avant le mois de février.

Le projet comprend la création de 17 classes, une salle polyvalente, une salle pour les enseignants et des espaces de bureau pour des professionnels.

Le coût actuel s’élève à 6 585 000$, mais la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île (CSPÎ) confirme que la facture pourrait gonfler.

«Les travaux ne sont pas terminés alors il y a encore la possibilité d’une augmentation des coûts», mentionne Christiane St-Onge, directrice des services corporatifs, communications et secrétariat général à la CSPÎ.

La commission scolaire estime que les délais découlent en partie de certaines conditions de chantier difficiles, une explication réitérée par le constructeur Rainmaker construction.

«Un tuyau de gaz était présent sous terre, mais il n’était pas dans les plans des ingénieurs. Il a fallu corriger la situation. Nous avons également trois sous-traitants, un en structure d’acier, un en maçonnerie et un pour les fenêtres, qui ont fait faillite. Ç’a eu de grands impacts sur l’échéancier», explique Ramy Mina, président de l’entreprise Rainmaker construction.

Avis divergent
Selon la firme d’architectes Un architecture inc, à l’origine du concept du projet d’agrandissement, la faute reviendrait au constructeur.

«C’est un retard de l’entrepreneur. Il aurait dû mieux gérer son temps et la livraison des matériaux. Il dit que c’est de la faute de la faillite de ses sous-traitants, mais nous ne sommes pas d’accord avec ça», affirme Hélène Roger, architecte associée à Un architecture inc.

Mme Roger révèle que le projet devait initialement être complété en mars 2015, mais qu’un délai supplémentaire avait été accordé à Rainmaker construction. Ce dernier devait terminer l’école Wilfrid-Bastien en juillet 2015. Toutefois, six mois plus tard, le revêtement extérieur du bâtiment n’est toujours pas installé et il reste des déficiences à l’intérieure de l’édifice à corriger.

La CSPÎ confirme que les élèves n’intégreront pas les nouveaux locaux de l’école de la rue Collerette avant la rentrée 2016-2017.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!