Audrey Gauthier/TC Media Trois livres géants comprenant de nombreuses pages d'histoires garnissent l'exposition.

Afin de célébrer le 50e anniversaire de la bibliothèque de Saint-Léonard, l’arrondissement a organisé une exposition où on y raconte l’histoire de cette institution culturelle essentielle à la vie communautaire.

Une place importante de l’événement a été accordée à sa fondatrice, Huguette Deschênes.

En plus d’une mosaïque où elle est représentée, de nombreux autres éléments soulignent son apport à l’évolution de cette bibliothèque.

«La fondatrice, Huguette Deschênes, a été une visionnaire. Pour elle, une bibliothèque était un lieu qui favorisait la détente, la réflexion et les apprentissages. Elle a mis sur pied les bases solides de notre institution», affirme le maire Michel Bissonnet.

Des livres géants

Photos, coupures de presse, fiches de location, plans architecturaux, des centaines d’éléments viennent garnir l’exposition présentée jusqu’au 30 juillet à la Galerie Port-Maurice, dont trois livres géants qui rappellent l’histoire de cette institution.

Le premier est dédié aux années 1966 à 1983, de sa naissance dans un sous-sol d’un immeuble de la rue Jarry à son déménagement au bâtiment actuel. Le deuxième couvre les années 1984 à 2015, de l’agrandissement à ses derniers projets.

Le dernier livre géant est consacré à l’avenir. L’arrondissement et la ville-centre planchent actuellement sur la mise aux normes de l’institution qui comprendrait, entre autres, une salle de spectacle.

«Nous voulons créer un espace culturel. Un lieu de découvertes et de rassemblements qui contribue au développement de l’arrondissement. Parmi les suggestions proposées, on remarque la création d’une salle publique, une salle d’exposition professionnelle et, pourquoi pas une grotte», indique Steve Beaudoin, directeur de l’arrondissement et ancien directeur des loisirs, de la culture et des communications à Saint-Léonard.

Concours
Le dernier livre géant est incomplet. Il affichera, au cours des prochains mois les idées des résidents pour leur future bibliothèque.

L’arrondissement a lancé un concours de dessins sur le thème Votre bibliothèque de l’avenir. Les participants devront représenter à quoi ressemblerait cette institution dans le futur.

Le concours se termine le 30 juillet. Les œuvres sélectionnées seront affichées lors de la seconde phase de l’exposition, qui sera présentée du 13 septembre au 22 octobre.

Les règlements du concours se retrouvent en ligne sur le site Web de l’arrondissement ville.montreal.qc.ca/st-leonard.

Ce qu’ils ont dit
«Pour moi, le plus beau souvenir est l’évolution de la bibliothèque. Nous avons commencé dans un petit local. Nous avons dû faire toute la classification et le catalogage. Nous avons créé la section pour enfant et nous avons effectué son informatisation, alors que je ne connaissais rien à l’informatique. C’était un gros travail, mais c’était de belles années.» –Gisèle Laurendeau, surnommée la «cofondatrice» avec Mme Deschênes

«Pour moi, c’est le travail de Mme Deschênes. C’est une femme rassembleuse qui était en avant de son temps. Elle a modernisé la bibliothèque qui est devenue un modèle pour les autres institutions de Montréal.» –Michel Bissonnet, maire de Saint-Léonard.

«Étant d’origine anglophone, la bibliothèque de Saint-Léonard a été l’endroit où j’ai eu mes premiers échanges avec des élèves francophones. C’était une première immersion linguistique. On se rencontrait toutes les semaines et on se traduisait des expressions. J’y ai appris mes premiers mots de joual. Ça m’a ouvert les portes de la culture francophone.» –Patricia R. Lattanzio, conseillère de Ville.

«J’ai été élu en 1982 et nous avons reçu les plans d’architecte pour l’agrandissement de la bibliothèque en 1983. C’était notre promesse électorale et c’est l’un de mes premiers dossiers en tant qu’élu.» –Dominic Perri, conseiller de Ville.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!