Audrey Gauthier/TC Media Près de 300 personnes se sont retrouvés au café Milano pour regarder le duel Italie–Espagne de l'Euro 2016.

Quatre ans après une défaite cuisante de l’Italie contre l’Espagne à l’Euro 2012, la communauté italienne de Saint-Léonard a savouré la revanche de la Nazionale.

Le deuxième but des Italiens, dernier clou dans le cercueil des Espagnols, a provoqué un cri de joie qui a retenti dans le café Milano.

Dans cet établissement de la rue Jarry, c’est «impensable» de ne pas retransmettre ces duels, une habitude depuis maintenant des décennies. Lors de la confrontation entre l’Espagne et l’Italie, près de 300 personnes s’agglutinaient dans le restaurant, sur la terrasse et sur le trottoir pour tenter de voir l’issue de ce match revanche de la finale de l’Euro 2012.

«Il y a plus de gens qui viennent regarder l’Italie jouer que les Canadiens de Montréal. Des gens m’appellent pour réserver des places, mais le restaurant est toujours complet. Je dois ajouter du personnel sur le plancher», affirme Marco Paranzino, propriétaire du café Milano, qui distribue sifflets et thunderstick pour l’ambiance.

«C’est une tradition pour nous de venir voir les matchs au Milano. Ma fille est venue une heure d’avance pour nous réserver des places», indique Frank, un fier partisan de l’Azzurri.

Graziano Pellè a marqué le second but des Italiens.

Graziano Pellè a marqué le second but des Italiens.

Même si la huitième de finale se jouait un lundi midi, la communauté italienne était au rendez-vous.

«On prend congé dans ce cas pour voir le match», fait valoir Frank, un employé du Milano.

D’autres établissements ont également diffusé la partie et toutes celles de l’Euro, au grand plaisir des résidents.

«Je viens ici pour l’ambiance. C’est plus agréable que de le regarder dans mon salon», souligne un partisan de l’Azzurri qui s’est rendu au café Maida ainsi qu’une cinquantaine d’autres personnes pour regarder le match des huitièmes de finale.

L’effervescence dans les cafés et restaurants du quartier s’est propagée dans les rues de l’arrondissement à la suite de la victoire de la Nazionale contre la Roja. Les partisans ont crié leur fierté et bonheur au son des sifflets, klaxons et trompettes.

Plusieurs se sont donné rendez-vous le 2 juillet, lors du match de quart de finale où la formation italienne affrontera l’équipe allemande.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!