(TC Media - Isabelle Bergeron) Le Bâtiment 7, d'une superficie totale de 8350 m2, se divise en trois pôles.

La première phase du projet de recyclage du Bâtiment 7, cet ancien édifice du Canadien National situé à Pointe-Saint-Charles, se concrétise. Le Collectif 7 à nous a réussi à toucher les 4 M$ nécessaires à la mise sur pied des 13 projets communautaires qui ouvriront leurs portes dès le printemps.

Les 900 000$ d’investissement du gouvernement provincial, annoncé lundi matin par la ministre de l’Économie, Dominique Anglade, et la ministre de l’Environnement, Isabelle Melançon, mettent un terme à la campagne de financement débutée en avril par le collectif en charge du projet. Le reste du montant provient principalement de la Ville de Montréal, de l’arrondissement, de PME MTL Grand Sud-Ouest et d’acteurs privés.

La majorité des 4 M$ est destinée à la rénovation du bâtiment construit entre 1925 et 1950 et à la conservation de sa valeur patrimoniale. «Le reste servira à payer les honoraires d’architecte, aménager l’espace et l’équiper», précise Caroline Monast-Landriault, chargée des communications et de la mobilisation au Collectif 7 à nous.

Selon elle, l’équipe pourrait accéder à l’intérieur du bâtiment dès Noël, afin de débuter l’aménagement des locaux.

Projets
Surnommée le pôle des pratiques, la première phase vise à satisfaire les besoins de base. Elle sera aménagée sur deux étages, à l’avant du bâtiment face à la rue Le Ber, et comprendra notamment un volet alimentaire.

Les résidents de Pointe-Saint-Charles pourront s’alimenter à faible coût à l’épicerie autogérée Le Détour. «Une rencontre est prévue le 10 décembre avec eux pour déterminer ce qu’ils souhaitent retrouver sur les tablettes», mentionne Mme Monast-Landriault.

La brasserie artisanale Les Sans-Taverne offrira des lunchs sur l’heure du midi pour les travailleurs du coin qui n’ont pas d’endroit où manger à proximité. Nachos, popcorn et olives figurent entre autres sur le menu, pour accompagner la fameuse bière brassée sur place.

«Le permis de brasserie artisanale permet d’y aller en famille, souligne la chargée de communications. Nous voulions une ambiance conviviale où les travailleurs pourront s’arrêter en fin de journée sans faire garder leurs enfants».

L’école d’art de Pointe-Saint-Charles, présentement installée sur la rue d’Hibernia, déménagera au Bâtiment 7 pour offrir des leçons de peinture, de dessin et de sculpture à prix modique pour tous les âges et tous les niveaux.

Les citoyens pourront aussi apprendre à maîtriser le travail du métal grâce à des formations organisées par l’atelier La Coulée. Un espace de 1115 m2 sera aussi dédié à divers ateliers collaboratifs, donnés par des résidents de Pointe-Saint-Charles experts dans différents domaines. Les outils seront à la disposition de ceux qui désirent mener à terme leurs propres projets.

Les adolescents ne seront pas laissés en reste puisqu’une coopérative dirigée par des jeunes et pour des jeunes donnera accès à une arcade, un casse-croûte et une salle commune.

Un volet agriculture urbaine est aussi prévu pour le terrain adjacent au bâtiment, le lot 5. Selon le maire du Sud-Ouest, Benoit Dorais, l’espace sera acheté par la Ville de Montréal et cédé au Collectif 7 à nous prochainement.

L’échéancier pour les deux autres phases, le pôle santé-famille et le pôle alimentaire, reste à déterminer.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!