Félix O.J. Fournier/TC Media Isabelle Melançon, candidate libérale aux élections partielles de Verdun.

Une navette électrique à L’Île-des-Sœurs, un projet-pilote pour contrer le décrochage scolaire, des investissements en logement communautaire, la candidate libérale Isabelle Melançon n’aura que deux ans pour réaliser ces promesses, si elle est élue, avant le déclenchement des prochaines élections générales.

L’inclusion du logement communautaire dans le volet économique des engagements électoraux de Mme Melançon en dit long sur l’importance qu’elle y accorde. «J’ai connu des personnes qui ont bénéficié de ce type d’appartements et ça a complètement changé leur vie», raconte l’ancienne présidente de Centraide.

Selon elle, la construction d’un grand projet de plusieurs logements à prix modique viendrait non seulement en aide aux personnes qui y habiteraient, mais également aux commerces de l’arrondissement.

Éducation et santé
Verdun est présentement champion provincial du décrochage scolaire. Mme Melançon se dit prête à renoncer à ce titre. À la suite d’une rencontre avec les employés de l’Ancre des Jeunes et de Toujours ensemble, deux organismes qui viennent en aide aux jeunes et aux décrocheurs, elle a discuté avec le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, de la possibilité de créer un projet-pilote verdunois qui pourrait inspirer d’autres régions du Québec.

La candidate libérale compte également mettre de la pression pour faire avancer le projet d’agrandissement de l’Hôpital de Verdun et le faire passer de l’étape de démarrage à la planification. Elle souhaiterait aussi voir la construction d’une maison de soins palliatifs sur la terre ferme, avec la collaboration de la Fondation Jacques Bouchard.

Pour améliorer l’accès aux soins des insulaires pendant la durée des travaux du pont Champlain, Mme Melançon s’engage à augmenter l’offre de services au Centre de Santé et de Services sociaux (CLSC) de L’Île-des-Sœurs afin d’inclure les tests d’urine et les prises de sang.

À plus long terme, la candidate voudrait voir un service de navette électrique qui ferait le tour de L’Île-des-Sœurs afin de mener les résidents jusqu’à la station du futur REM qui y sera construite.

Les électeurs seront appelés aux urnes le 5 décembre.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus