Après une opération qui l’a rendue invalide pendant près de deux ans, Anne St-Hilaire a eu l’appel de Compostelle. Au terme de quatre mois de marche sur les célèbres chemins qui vont de la France à l’Espagne, un rêve a pris forme. Celui d’accompagner les gens qui voudraient faire ce pèlerinage.

Il a fallu trois ans pour concrétiser le Centre La Tienda, d’ici à Compostelle, qui a maintenant pignon sur la rue Wellington. Un commerce unique au monde, qui fait des adeptes aux quatre coins de la planète, où l’on peut non seulement se procurer tout le matériel nécessaire aux longues randonnées, mais aussi de précieux conseils.

«Les marcheurs viennent de partout au Québec, du Nouveau-Brunswick, du Yukon, de la France, des Îles-de-la-Madeleine et de l’Espagne pour venir nous consulter et se procurer nos produits», affirme Mme St-Hilaire.

En 2008, avant de s’envoler pour la première fois vers l’Europe, l’entrepreneure a mis un temps fou à trouver l’équipement nécessaire. Pourtant, elle ne se sentait toujours pas bien préparée.

«Je suis arrivée au Mont-Saint-Michel avec un sac de 27 livres, des bottes trop petites et de l’équipement synthétique. Après quelques jours, un voyageur m’a aidé à faire du ménage là-dedans. Ça aurait été pratique que j’aie ces conseils plus tôt.»

En attendant son vol de retour à l’aéroport Charles-de-Gaulle, Mme St-Hilaire écrit un plan d’affaires sur sa serviette de table. Une simple feuille qui est maintenant encadrée dans la boutique, et déjà remplie de crochets qui soulignent les accomplissements de sa propriétaire.

Dorénavant, les voyageurs qui souhaitent faire de longues randonnées peuvent se procurer le matériel nécessaire et apprendre à bien l’utiliser. La Tienda offre également des ateliers sur la préparation du sac de voyage, d’espagnol, en plus de planifier des marches de groupe au Québec chaque mois.

Demande croissante
La spécialisation de la Tienda tombe à point. De plus en plus de Québécois, soit 35 %, veulent partir en voyage pour des randonnées, ce qui en fait la deuxième plus grande demande après le magasinage.

En février, Mme St-Hilaire et ses deux associés cocheront un avant-dernier item sur sa serviette de table, puisque La Tienda aura dorénavant une vocation de voyagiste, offrant des itinéraires prédéterminés à ses clients, en collaboration avec l’agence Spiritours.

«Nous allons organiser des voyages de groupe selon les besoins des gens, leurs contraintes de temps, d’argent et de forme physique, explique Claudine McCann, associée, qui a longtemps été directrice régionale pour Voyage Sears et Transat distribution. Les forfaits comprendront les billets d’avion, les gîtes, le transport des bagages. On fera tout, sauf marcher!»

Anne St-Hilaire a encore plusieurs projets en tête. Elle espère vendre des voyages de groupe aux Européens, afin de leur faire découvrir la douzaine de chemins balisés du Québec, qu’elle associe aux chemins de Compostelle, tels que Saint-Rémi, Mégantic et Les Navigateurs.

Un jour, elle souhaite aussi ouvrir sa propre auberge en Espagne, pour accueillir les marcheurs en plein pèlerinage.

Qu’est-ce que Compostelle?
Le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle est pratiqué par les catholiques depuis le XIe siècle, dans le but d’atteindre le tombeau attribué à l’apôtre Saint Jacques le Majeur, situé dans la crypte de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle en Galice, en Espagne.

À partir de la France, quatre routes différentes y mènent. Elles débutent toutes à un point différent et aboutissent toutes sur le chemin de Puente la Reina, en Espagne.

Aujourd’hui, les chemins sont empruntés par des randonneurs de toute origine ou religion confondues, provenant des quatre coins de la planète. Il est possible d’y entrer par plus d’un pays européens, notamment le Portugal, la Belgique, l’Italie et l’Angleterre.

Le Centre la Tienda, d’ici à Compostelle est situé au 4329, rue Wellington. Pour plus d’informations.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!