TC Media / Mario Beauregard Isabelle Foisy, présidente de la CCEM.

À quelques semaines de quitter son poste de présidente de la Chambre de commerce de l’est de Montréal (CCEM), Isabelle Foisy dresse un bilan positif des six dernières années de l’organisme. Fière du travail accompli, elle estime toutefois que la Chambre devra faire face à plusieurs défis et enjeux dans les prochaines années.

«On a fait beaucoup de chemin en six ans, mais c’est certain qu’il y a toujours de nouveaux projets et de nouvelles idées qui s’ajoutent, affirme Mme Foisy. C’est une bonne chose. La chambre a extrêmement évolué ces dernières années et il faut que ça continue.»

Selon Mme Foisy, l’innovation est le premier défi sur lequel les membres de la Chambre devront se concentrer.

«On se doit d’être innovant, de voir de quelle façon il est possible de s’améliorer, d’offrir plus de services à la clientèle, explique la présidente. On souhaiterait aussi augmenter notre visibilité, on veut être une Chambre qui se ferait connaître à l’extérieur de nos frontières.»

D’ailleurs, une étude est en cours afin d’analyser comment les choses se passent dans d’autres chambres de commerce du monde.

Transport et exportation
Dans les années à venir, la CCEM continuera à prendre position sur des sujets qui touchent de près le développement économique. Elle élabore d’ailleurs des stratégies sur plusieurs enjeux, notamment le développement du transport des marchandises et des particuliers, l’évolution de l’industrie énergétique, la relance du pôle Maisonneuve et la prospérité et la compétitivité des entreprises.

«L’un des défis sera de s’assurer que la main d’oeuvre des entreprises puisse se rendre au boulot, ce pour quoi on milite pour le prolongement du métro vers l’Est», fait valoir Mme Foisy.

Faire progresser l’exportation manufacturière fait aussi partie des projets de l’organisme.

«L’industrie manufacturière est le berceau de l’économie dans l’est de Montréal, continue Isabelle Foisy. Il faut y porter une attention particulière. Le défi sera d’aider les entreprises du genre à mieux s’outiller pour faire valoir l’exportation à l’international.»

Une étude sera lancée afin de questionner les membres, les non-membres et les entreprises qui ont déjà été membres de la Chambre, mais qui ne le sont plus, sur ce qu’ils considèrent comme des enjeux.

«Le sondage devrait être distribué à l’automne et permettra de faire le point sur les attentes des gens», explique la présidente sortante.

L’importance de la proximité
Même si elle souhaite que la Chambre devienne plus connue et que celle-ci élargisse son champ de compétences, Mme Foisy tient à ce que lien avec le client demeure une priorité.

«J’ai travaillé très fort pour améliorer et préserver une proximité avec les gens. Je veux qu’on grossisse, mais pas au point de la perdre. Je souhaite qu’on reste un organisme authentique, qui a sa communauté à coeur», conclut-elle.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!