Amine Esseghir/TC Media L'agrandissement de l'école Sainte-Odile attend encore son permis, mais suscite déjà l'inquiétude des parents.

L’agrandissement futur d’une école primaire de Cartierville suscite l’inquiétude. Les parents des élèves réunis pour une soirée d’information le 4 avril ont appris que leurs enfants seront déplacés pour la durée des travaux à 10 km de leur école de quartier.

L’école Sainte-Odile, située à Cartierville, connaîtra bientôt un ajout de 12 nouvelles classes et d’un gymnase. Une perspective intéressante d’autant que cet établissement scolaire déborde. Il est à 121% de ses capacités.

La Commission scolaire de Montréal (CSDM) profite aussi de ce chantier pour rénover le bâtiment existant, construit en 1962.

Si les parents des élèves ne semblent pas contre l’agrandissement, ils sont par contre moins favorables au déplacement de leurs enfants à l’école Georges-Vanier dans l’arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, située à 10 km de Sainte-Odile.

«Nous avons été mis devant le fait accompli. Nous avons appris que nos enfants des niveaux la maternelle à la 4e année iront à Georges-Vanier», souligne un parent d’élève qui a désiré garder l’anonymat.

Il déplore également le manque de communication de la Commission scolaire de Montréal (CSDM). «Nous avons convoqué les parents ainsi que le personnel enseignant dès que nous avions des informations à fournir», assure Chantal Jorg, commissaire scolaire de Cartierville Ahuntsic Ouest.

Un agrandissement moderne avec l’ajout de 12 classes et un gymnase. Photo: Collaboration spéciale.

Communication
L’arrondissement Ahuntsic-Cartierville avait tenu une consultation publique le 2 mars où toutes les informations techniques ont été présentées. À ce moment-là, deux options de déplacement des élèves ont été évoquées: l’école Georges-Vanier et François-de-Laval, située tout près, à Ahuntsic.

Un parent ne comprend pas pourquoi les enfants ne sont pas maintenus dans un établissement pas trop loin du quartier. François-de-Laval aurait été une excellente option. «Nous n’avons pas d’autres choix, rétorque Chantal Jorg, commissaire scolaire de Cartierville Ahuntsic Ouest. Nous n’avons pas de places disponibles dans le nord. Georges-Vanier est la seule
alternative pour mener les travaux à temps.»

Mme Jorg assure comprendre l’inquiétude des parents et avance que le transport sera gratuit et des aménagements seront faits pour aider les parents lorsque le déplacement sera effectif.
La CSDM n’a pas encore obtenu de permis pour lancer les travaux. La procédure est en cours. Elle voudrait que le chantier débute cet automne, mais il pourrait tout autant être lancé en janvier ou à l’automne 2018.

«Ce sont trois fenêtres possibles, parce que de toute façon il faudra attendre que les élèves de Saint-Gérard qui sont actuellement relocalisés à Georges-Vanier reviennent dans leur école qui est également en chantier.» L’école Saint-Gérard est également en travaux. Le chantier devrait s’achever cette année. Dans son cas les élèves ont été déplacés de 1,5 km seulement.

Des loisirs nomades
L’école Sainte-Odile est également le siège de l’organisme Service des loisirs Sainte-Odile (SLSO). François Tousignant, son directeur déplore aussi le manque de communication de la CSDM.
«Nous N’avons jamais été consultés au préalable. Nous aurons une première rencontre avec l’architecte dans les jours à venir pour optimiser les aménagements», dit-il.
Lui aussi ne sait pas où seront déménagées ses activités durant l’année.
«Nous cherchons maintenant à déplacer les activités du camp de jour qui sont très importantes pour les enfants et surtout pour leurs parents», relève-t-il.
Toutefois, le problème se posera l’année prochaine. L’été 2017 est sauvé. SLSO accueille plus de 1500 enfants sur les semaines du camp de jour durant la saison estivale.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!