Marie-Pier Gagné / TC Media Nicola Di Iorio a été chaudement applaudi par la foule.

C’est finalement l’avocat Nicola Di Iorio qui sera le candidat officiel du Parti libéral du Canada (PLC) dans la circonscription de Saint-Léonard – Saint-Michel, lors de la prochaine élection fédérale. Il a remporté l’investiture, contre son adversaire, Domenic Cusmano.

Plus de 300 personnes étaient présentes lors de la soirée du vote, qui s’est déroulée à la salle de réception Le Rizz, rue Jarry, le 11 juin.

La majorité d’entre elles étaient issues de la communauté italienne.

Après l’annonce de sa victoire, Nicola Di Iorio s’est adressé à la foule enthousiaste, qui brandissait affiches et ballons à son effigie.

«Ce n’est que le commencement. Nous allons maintenant nous concentrer sur la prochaine élection. Saint-Léonard et Saint-Michel méritent le meilleur et vous pouvez compter sur moi pour faire tout en mon possible pour bien vous représenter», a-t-il affirmé.

Chaude lutte
Considéré comme un château fort libéral, Saint-Léonard – Saint-Michel était le théâtre d’une course chaudement disputée, depuis que le député Massimo Pacetti, élu dans la circonscription depuis plus de 10 ans, a été remercié par Justin Trudeau, en mars, en raison d’allégations d’harcèlement sexuel.

La semaine dernière, Domenic Cusmano avait aussi confirmé avoir déposé une plainte au Parti libéral du Canada (PLC) contre son adversaire, lui reprochant de ne pas respecter les règles du parti, en donnant des cartes de membres aux nouveaux adhérents, alors que celles-ci doivent être vendues.

M. Di Iorio n’avait pas souhaité commenter ces faits, mais avait assuré qu’il collaborerait «pleinement avec le parti afin de faire la lumière sur ces allégations.»

De son côté, Pablo Rodriguez, coprésident de la campagne du PLC au Québec, avait déclaré que le Parti libéral prenait la plainte «très au sérieux» et qu’il enquêterait sur la problématique soulevée par M. Cusmano. L’enquête serait toujours en cours.

Libérale depuis toujours
À noter que la circonscription de Saint-Léonard – Saint-Michel est libérale depuis sa création. La circonscription a été créée pour la première fois en 1976 avec des parties de Maisonneuve – Rosemont, Mercier et Saint-Michel.

Le libéral Arthur Portelance l’a tout d’abord représentée, de 1976 à 1979, suivi de Monique Bégin, de 1979-1984, et d’Alfonso Gagliano, de 1984 à 2002. Massimo Pacetti avait pris la relève depuis 2002.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!