Gracieuseté Des affiches en faveur de la Place de Castelnau ont été placées dans l'arrondissement par des citoyens.

À quelques mois de rendre la Place de Castelnau permanente, les avis sont divisés quant à son utilité. Pendant que certains citoyens et commerçants n’y voient que du négatif, d’autres se réjouissent de son existence.

Depuis que la Place a été inaugurée, en 2015, un sens unique en direction ouest a dû être instauré, des rues Drolet à Saint-Dominique, en plus du retrait de 11 places de stationnement.

D’ailleurs, ces stationnements en moins font rager certains commerçants du secteur, qui estiment que l’achalandage de leurs commerces écope directement.

«On n’a rien contre l’amélioration de la sécurité, rien non plus contre l’embellissement de la rue. On veut juste que l’arrondissement comprenne que pour nous, le stationnement, c’est vital», a souligné Yanick Belzile, propriétaire de la chocolaterie Chocobel.

Pour faire valoir son point, M. Belzile a remis, lors de la séance du conseil d’arrondissement du 1er novembre, une pétition signée par 18 commerçants.

«Nous voulons l’abolition du projet de la Place de Castelnau, a martelé le chocolatier. Nous demandons le retrait définitif des terrasses, afin de retrouver nos stationnements et faciliter l’accès à nos commerces.»

«La rue De Castelnau est une rue commerciale, a complété Mourad Romdhane, propriétaire du bistro l’Enchanteur. Si notre clientèle n’a pas accès à des stationnements, ce n’est plus une rue commerciale.»

En faveur
Même si plusieurs commerçants ont critiqué le nouvel espace public, d’autres estiment qu’il s’agit là d’un projet rassembleur pour la communauté.

«Ça me fait un peu rire que certains commerçants puissent être contre, a affirmé Charles-Ugo Boucher, du Café Larue. C’est un projet qui appartient aux citoyens et qui est bénéfique à la vie de quartier, selon moi.»

Axelle Patrigeon, d’Espace global santé, s’est elle aussi dite en accord avec le projet.

«La Place de Castelnau a amené de la vie sur une rue qui était auparavant pas mal endormie, a-t-elle mentionné. Il n’y a pas que du négatif dans ce projet.»

Selon la commerçante, il est vrai que la perte des stationnements a fait perdre une certaine clientèle qui venait de loin.

«Par contre, cela nous a fait gagner les gens locaux, ceux qui marchent sur la rue et qui profitent de l’espace qu’offre la Place de Castelnau. À mon sens, l’avis de ceux qui sont contre n’est pas valable», a-t-elle souligné.

John Cummins, un citoyen de Villeray depuis 15 ans, est aussi aller faire valoir son opinion, lors de la dernière séance du conseil d’arrondissement.

«C’est un projet dynamique, qui mérite sa place, a-t-il affirmé. C’est la première fois depuis des années que je me sens bien et fier d’être Villerois.»

Sondage en cours
Afin de répondre le mieux possible aux préoccupations citoyennes, l’arrondissement a lancé un sondage, demandant aux citoyens de s’exprimer pour savoir s’ils souhaitent ou non que la Place de Castelnau devienne un aménagement permanent.

Les résidents du quadrilatère délimité par les rues Saint-Laurent, Saint-Denis, Villeray et Jean-Talon sont invités à se prononcer, jusqu’au 18 novembre prochain.

Si les résultats démontrent que la majorité des gens est en faveur de la poursuite du projet, l’arrondissement proposera ensuite aux citoyens deux scénarios plus précis sur lesquels ils pourront donner leur avis.

«On veut se doter de chiffres, a expliqué la mairesse de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, Anie Samson. Il y a toujours deux côtés à une médaille. On veut justifier les sous qu’on verse dans ce projet.»

De son côté, Elsie Lefebvre, conseillère dans le district de Villeray, a appuyé la tenue d’un sondage, même si elle considère que beaucoup de consultations ont déjà été faites en ce qui concerne la Place de Castelnau.

«Notre porte est toujours ouverte pour des commentaires, a-t-elle spécifié, réitérant sa position en faveur du projet. Cependant, il faudra bientôt qu’une décision soit prise. Il faut avancer.»

Les citoyens ciblés recevront un sondage dans un format accroche-porte et pourront y répondre, inscrire leurs coordonnées et le déposer dans la boîte aux lettres. Le sondage est également accessible en ligne, à même la page Web de l’arrondissement.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus