Isabelle Bergeron Le centre Jean-Marie Gauvreau accueillera la future Maison de la culture de Villeray.

La nouvelle maison de la culture de l’arrondissement Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension prend forme. De l’ordre de 7 M$, les travaux avancent comme prévu et s’achèveront dans les prochains mois.

Espace de diffusion et d’exploration artistique comprenant une salle de spectacle, une salle d’exposition et un hall pour les animations, cette nouvelle installation, qui sera située au Centre Jean-Marie Gauvreau, au 911, rue Jean-Talon Est, permettra d’offrir aux citoyens un accès plus grand à la culture, en plus de mettre en valeur un édifice patrimonial.

Des travaux de rénovation majeurs ont été effectués, tout au long de l’année 2016, sur les différents étages de la future Maison de la culture.

En 2017, l’aménagement de la salle de spectacle de 240 places devrait être complété. L’ouverture officielle est prévue à la fin l’année.

En décembre, les membres du comité exécutif de la Ville de Montréal ont statué sur le fait que le nouveau bâtiment se nommera officiellement la «Maison de la culture Claude-Léveillée». Le chanteur est étroitement lié au quartier Villeray. Il y est né et y aurait habité pendant 27 ans. À l’image de la carrière de l’artiste, la nouvelle maison de la culture présentera des spectacles et des expositions variés, faisant appel à diverses disciplines artistiques telles que la chanson, le théâtre, la danse et les arts visuels.

En ce moment, l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension est l’un des rares à Montréal à ne pas avoir de lieu fixe dédié à la culture. La Maison de la culture de Villeray existe, mais elle est volante.

Projet attendu
Le projet d’une nouvelle maison de la culture, attendu depuis plus de 20 ans, avait été annoncé en 1998, 2001, 2005, 2008 et 2013 par l’équipe de la mairesse Anie Samson.

Deux appels d’offres ont dû être lancés dans le cadre de ce projet, depuis les années 1990. Au mois de mai 2015, le premier avait été annulé, parce que l’écart entre le prix de la seule soumission et les estimations de la Société d’habitation de Montréal (SHDM), responsable du projet, était trop élevé. Différents obstacles monétaires et administratifs avaient également obligé le report du projet plusieurs fois.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus