Gracieuseté. Les enfants sont allés explorer leur quartier avec Mme Clitandre pour découvrir l'urbanisme.

Une artiste de la Petite-Patrie recours à son quartier et à sa population pour créer des œuvres interactives, afin de conserver la mémoire des lieux.

Natacha Clitandre a mis sur pieds spectographies.org et petite-patrie.net, deux sites internet qui utilisent des cartes du territoire montréalais pour illustrer les désirs et les rêves des résidents pour leur espace.

Lors d’une résidence à l’agence TOPO sur la rue de Gaspé, l’artiste spécialisée en nouveaux médias a créée Spectrographies du territoire, une œuvre qui rassemble les témoignages des gens de la Petite-Patrie, de Parc-Extension, d’Outremont et de Mont-Royal.

«Le nouveau campus MIL de l’Université de Montréal est en plein chantier dans un secteur qui touche ces quatre quartiers. J’ai passé un mois l’été dernier sur le terrain afin de capter l’esprit actuel des lieux. Je voulais voir comment ces endroits sont habités, ce qui fait leur richesse, ce sont les liens qu’entretiennent les personnes avec leur voisinage», affirme Mme Clitandre.

En cliquant sur la carte, il est possible de visualiser des photographies d’objets, de bâtiments et d’endroits qui s’y retrouvent et qui sont importants pour les résidents. «Ce fut très varié comme rencontres. Parmi la centaine de participants, certains ont voulu simplement faire part de l’ambiance dans laquelle ils vivent. Il y a en a qui m’ont dit «moi c’est le calme qui va me manquer lorsque ce nouveau campus ouvrira ses portes», souligne l’artiste.

Faire découvrir l’urbanisme aux enfants
Au travers de l’œuvre virtuelle La Petite-Patrie par sa petite patrie, Natacha Clitandre s’est tournée vers les enfants du primaire et d’âge préscolaire pour repenser les changements urbains qui s’opèrent dans le quartier.

Des élèves de l’école Saint-Étienne et du CPE Petite-Patrie ont créé des dessins d’immeubles et structures qu’ils voudraient voir apparaître dans leur patelin et ces images ont par la suite été répertoriées géographiquement sur une carte interactive.

«Je suis allé en classe pour leur parler d’urbanisme et d’architecture, puis nous sommes allés visiter un chantier en construction et des ruelles vertes afin de les sensibiliser sur les lieux qu’ils connaissent et leur montrer ce qu’il est possible de faire avec l’espace public», explique Clitandre.

Un parc de skateboard, une glissade une école, un magasin de Lego, voilà quelques idées des tout-petits mises en ligne.

Les sites internet spectographies.org et petite-patrie.net pourront éventuellement être enrichis par d’autres témoignages de citoyens de tous âges, selon Mme Clitandre.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!