Gracieuseté Christina Higham Des centaines d'éditeurs et d'artistes seront présents lors d'Expozine 2018.

Après avoir roulé sa bosse pendant des années sur le Plateau – Mont-Royal, le plus important marché d’éditeurs alternatifs bilingue au Canada choisit La Petite-Patrie pour sa prochaine édition.

Expozine 2018 se tiendra les 24 et 25 novembre au 1025, rue Bélanger, dans le sous-sol de l’église Saint-Arsène, pour le plus grand bonheur des amateurs de presse expérimentale et artisanale.

«Ce déménagement nous offre un grand avantage parce que plusieurs créateurs vivent dans Villeray, La Petite-Patrie et Parc-Extension. Il y a eu un exode des artistes du Plateau vers les quartiers où les loyers sont moins chers et beaucoup de nos participants nous l’ont fait remarque. On se rapprochera ainsi d’eux», insiste Louis Rastelli, organisateur de l’événement.

Que ce soit pour découvrir des livres rares, des œuvres littéraires expérimentales, des fanzines, des recueils de poésie ou d’art visuel, des milliers de curieux pourront profiter de ces deux journées pour rencontrer les centaines d’éditeurs qui ont réservé 300 tables de vente.

En effet, l’événement permet à de jeunes créateurs et à des éditeurs «moyennement établis» de trouver un lieu de distribution pour leurs œuvres, mais aussi de réseautage.

«On retrouve divers niveaux de production. Certains travaillent au sein de maisons d’édition, tandis que d’autres font tout chez eux et vont imprimer leur fanzine au centre de copie. Il y a beaucoup d’artistes qui s’adonnent à la presse artisanale, telle qu’on la connaissait avant l’arrivée du numérique», explique M. Rastelli.

Ce dernier constate même une recrudescence d’un intérêt pour les arts visuels imprimés. «Les artistes que j’ai rencontrés produisent des œuvres de toute beauté. S’il y a des gens qui pensent que les jeunes aujourd’hui se foutent des livres et ne pensent qu’à leur cellulaire, ils se trompent. Il y a une foule d’entre eux qui nous prouvent leur amour pour les vieilles méthodes de création», souligne l’organisateur.

Des artistes du Québec, mais aussi d’ailleurs au Canada, aux États-Unis et d’Europe s’y retrouvent chaque année lors de cet événement qui prend de l’expansion chaque année.

Louis Rastelli croit qu'Expozine trouvera sa place dans le quartier de La Petite-Patrie.

Louis Rastelli croit qu’Expozine trouvera sa place dans le quartier de La Petite-Patrie.

Fondé en 2002 par Archives Montréal, un centre d’archive d’art underground rassemblant des milliers de publications, Expozine est le fruit d’un désir de fournir un lieu d’expression et de distribution pour les petits joueurs de la presse écrite et des arts visuels imprimés.

Lors de son édition 2017, Expozine avait su attirer près de 10 000 personnes et cette année M. Rastelli vise à en rejoindre 15 000 dans son nouvel espace plus grand et accessible à partir de la station de métro Jean-Talon.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!