Alors que les allégations révélées lors de la Commission Charbonneau n’en finissent pas de faire couler de l’encre, l’arrondissement redouble de vigilance quant à l’octroi de contrats dans la construction.

Le maire Anie Samson a rappelé qu’au cours des deux dernières années, son administration a refusé de donner des contrats de reconstruction de trottoirs, «compte tenu de l’augmentation considérable des coûts». Les devis refusés dépassaient de 25% et de 44% les évaluations fournies par les services de l’arrondissement.

Le conseil a donc mandaté le service des travaux publics et son directeur, Michel Laflamme, d’analyser les impacts financiers et opérationnels des contrats à octroyer. L’opération de reconstruction des trottoirs est transférée à l’interne, pour une période indéterminée à compter de 2013.

La reconstruction des trottoirs sera donc réalisée dans la mesure du possible par les professionnels de l’arrondissement et non plus par des entreprises privées.

Commission et démisssion

La polémique autour des révélations faites dans le cadre de la Commission Charbonneau ainsi que la démission du maire de Montréal, Gérald Tremblay, ont fait réagir les citoyens. Plusieurs d’entre eux ont fait part de leur frustration auprès des élus, qui ont refusé d’en faire un débat politique.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!