Des centaines de citoyens, d’intervenants et de membres d’organismes montréalais s’étaient donné rendez-vous au centre-ville, le 23 février, afin de riposter contre les mesures d’austérité imposées par le gouvernement libéral, lors d’une manif-action organisée dans le cadre de la semaine «d’actions dérangeantes».

Pendant plus d’une heure, les manifestants ont protesté contre les nombreuses coupes budgétaires, notamment dans le milieu de la santé (projet de loi 10) et de la jeunesse (au sein des centres de la petite enfance), mais aussi au sujet des hausses de tarifs (Hydro-Québec, garderie, etc.).

«Ces augmentations sont énormes, surtout d’Hydro-Québec. C’est rendu infernal et nos salaires n’augmentent pas», lance une manifestante.

La manifestation, qui s’est déroulée devant les bureaux montréalais du premier ministre Philippe Couillard, s’est déroulée dans le calme. Personne n’a été arrêté.

D’autres actions prévues
Plusieurs autres activités se dérouleront au cours des prochains jours dans différents quartiers montréalais, notamment des marches, des dîners populaires et des ateliers de fabrication d’outils pour les mobilisations futures.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!