Frédéric Faddoul/TC Media Des citoyens, professionnels du milieu de la santé et représentants d'organismes ont manifesté contre les coupes dans les soins de santé pour les demandeurs d'asile et réfugiés.

Des citoyens se sont rassemblés, à la Place de la gare, le 15 juin, afin de manifester contre les coupes dans les soins de santé pour les demandeurs d’asile et réfugiés.

Depuis 2012, le gouvernement conservateur a cessé de couvrir de nombreux soins de santé pour des groupes de réfugiés vulnérables.

«La Cour fédérale a qualifié ces coupes de « traitement cruel et inusité » en violation de la Charte canadienne des droits et libertés, et a ordonné au gouvernement d’annuler les coupes. Mais, le gouvernement Harper a refusé de rétablir intégralement la couverture des soins. Il en appelle même de la décision de la Cour fédérale, réaffirmant sa volonté de priver de nombreux réfugiés de l’accès aux soins de santé», ont indiqué les participants, par voie de communiqué.

Organisée par Médecins canadiens pour la santé des réfugiés, la mobilisation s’est déroulée dans 18 villes canadiennes.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!