Mathieu Couture L’adolescente a débuté à cinq ans son apprentissage du violon, à l’école des jeunes de l’Université de Montréal.

Une violoniste de 14 ans de l’école Joseph-François-Perrault a fait un passage remarqué à l’émission «Virtuose» à l’antenne de Radio-Canada le 22 janvier. Aux dires de la directrice du volet musical, Eva Lesage est vouée à un avenir prometteur.

Sous les bons conseils de Gregory Charles, la jeune fille a interprété Csárdás de Vittorio Monti, sous l’œil attentif de sa maman.

Le juge, Marc Hervieux, s’est dit impressionné par la performance de la jeune fille, dont il a pu constater la confiance et l’aplomb.  «Tu as un haut degré de virtuosité», a-t-il déclaré.

Le passage d’Eva aux côtés de ces professionnels lui permettra de s’améliorer davantage.

«C’est beaucoup d’enrichissement musical. C’est l’fun d’avoir une nouvelle perception de musiciens qu’on ne voit pas tous les jours. J’ai eu une chance immense», raconte Eva.

La jeune musicienne, qui cumule les distinctions, joue toujours pour le plaisir.

«Moi, je fais ça parce que j’aime jouer, faire des concerts et partager mon amour de la musique avec le public. J’aime le classique, le baroque, la musique romantique.»

Passion
L’élève de secondaire deux au volet art-études de la plus grosse école de musique au Québec étudie également au Conservatoire de musique de Montréal depuis 2010. Née de parents musiciens,  elle joue depuis qu’elle a cinq ans.

Cette année, elle prend place parmi les premiers violonistes de l’orchestre symphonique de son école.

«Eva est très certainement vouée à une grande carrière musicale. Elle a un avenir très prometteur dans l’orchestre de l’école, c’est certain. C’est une élève en maîtrise d’elle-même et de son art, mais aussi très enjouée et chaleureuse», souligne la directrice, Natalie Beaulieu.

«Virtuose» présente de jeunes musiciens âgés entre 9 et 17 ans en provenance du Québec et aussi du reste du Canada. Pour Eva, il s’agit d’une occasion de faire valoir non seulement leur talent, mais aussi leur éventail musical.

«On n’en entend pas assez parler, des jeunes qui en mangent. Ils ont plus souvent comme idole Beyoncé, par exemple. Je trouve ça important qu’on montre notre passion pour la musique classique», affirme-t-elle.

Eva sera du grand gala de l’orchestre symphonique JFP à la fin de l’année scolaire et participera à d’autres concours durant l’été.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!