Christian Thompson/The Associated Press La statue de Gandhi à l'Université du Ghana

Une statue du Mahatma Gandhi sera retirée d’un campus universitaire ghanéen, après que des professeurs eurent lancé une pétition. Selon eux, l’homme politique indien était raciste.

Le président de l’Inde, Pranab Mukherjee a inauguré en juin dernier une statue de Gandhi à l’université du Ghana, située dans la capitale du pays, Accra. Ce monument doit symboliser les liens entre les deux pays.

Toutefois, des professeurs de l’université ont lancé en septembre une pétition réclamant le retrait de la statue. Ceux-ci qualifient Gandhi de raciste et souhaiterait que des héros et des héroïnes africains soient plutôt mis de l’avant dans le choix des monuments.

«C’est mieux de nous battre pour notre dignité que de céder aux souhaits d’une superpuissance eurasienne bourgeonnante», est-il écrit dans cette pétition qui a été signée par plus de 1000 personnes, rapporte le quotidien The Guardian.

On cite également des paroles de l’ancien leader politique indien dans lesquels celui-ci déclare que les Indiens sont «infiniment supérieurs» aux Africains noirs.

Rappelons que Gandhi a passé plus de 20 ans de sa vie en Afrique du Sud, au tournant du 20e siècle. Dans certains écrits, il fait référence aux Noirs du pays en tant que «cafres», un terme péjoratif utilisés par les Blancs à cette époque.

Les professeurs déplorent également que Gandhi ait tenté de maintenir en place le système de caste en Inde.

Le ministre des Affaires étrangères du Ghana dit suivre la controverse et souhaite maintenant déplacer la statue. «Le gouvernement voudrait déplacer la statue pour assurer sa sécurité et éviter la controverse», mentionne-t-il, précisant que si «Gandhi pouvait avoir ses défauts, il faut se rappeler que les gens évoluent».

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!