Getty Images Melania Trump

Melania Trump a accusé la presse d’être malhonnête envers son mari, le candidat républicain à la Maison-Blanche Donald Trump, et d’être de mèche avec le clan Clinton, dans une entrevue accordée au réseau CNN.

«Je ne m’attendais pas à ce que les médias soient aussi malhonnêtes et méchants, a laissé tomber Mme Trump. Il y a beaucoup de mensonges sur moi et mon mari.»

Revenant sur la vidéo dans laquelle on entend M. Trump dire qu’il a forcé des femmes à l’embrasser, l’épouse dit avoir pardonné à son mari. «C’était inapproprié, a-t-elle avoué. J’étais surpris car ce n’est pas l’homme que je connais. Il s’est excusé, j’ai accepté ses excuses et j’espère que le peuple américain fera de même.»

Selon la femme du milliardaire, il s’agissait de «langage de garçons» (boys talk) et les gestes décrits ne sont pas des agressions sexuelles. Elle a aussi tenu à préciser que, selon elle, la diffusion de cette vidéo était «organisée par les médias et le camp démocrate». «Ils veulent influencer le vote», a-t-elle jugé.

Malgré les accusations d’agressions qui pèsent sur son mari, Melania Trump ne veut pas qu’on la prenne en pitié. «Ne soyez pas tristes pour moi, je peux en prendre», a-t-elle dit, tout en ajoutant ne pas croire les femmes, mentionnant qu’aucune preuve n’appuyait leurs allégations. «La journaliste du magazine People prétend m’avoir parlé sur Fifth Avenue, mais je n’ai jamais été amie avec elle», a-t-elle lancé.

Si jamais elle devenait première dame des États-Unis, Melania Trump souhaite aider les jeunes à subir moins d’intimidation sur les réseaux sociaux. Ironiquement, alors que Donald Trump est très actif et acerbe sur Twitter, sa femme dit avoir quitté les réseaux sociaux car il y a trop de «négativité». «Ce n’est pas sain», a-t-elle indiqué. Veut-elle empêcher son mari de trop tweeter? «Je lui ai dit. Des fois il m’écoute et des fois non», conclut-elle.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!