The Associated Press Un rassemblement a eu lieu à Londres samedi pour demander la fin des bombardements russes et syriens sur Alep.

NEW YORK — L’ONU accuse le président syrien Bachar el-Assad d’avoir mené une attaque chimique au printemps 2015.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a reçu vendredi soir un rapport confidentiel qui conclut que l’armée syrienne a mené une attaque chimique sur la localité de Qmenas, dans la province d’Idlib, au nord-ouest de la Syrie, le 16 mars 2015.

En revanche, les experts onusiens n’ont pas réuni de preuves suffisantes pour déterminer formellement la responsabilité de deux autres attaques chimiques, à Binnish dans la même province le 24 mars 2015, et à Kafr Zita dans la province de Hama le 18 avril 2014.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!