The Associated Press Un partisan à Sterling Heights, dans le Michigan

DÉTROIT — Donald Trump tente de séduire les minorités.

À deux jours des élections américaines, il faisait campagne dans l’État du Michigan dimanche soir, un état ou la lutte est très serré.

Dans son discours à la foule rassemblée en banlieue de Détroit, il a dit qu’il n’ y avait plus d’emplois dans les grandes villes américaines, et que la pauvreté et la violence y étaient rampantes.

Il a déclaré, en s’adressant aux hispanophones et aux noirs «Mais que diable avez-vous à perdre de voter pour moi, je vais régler ce qui ne va pas».

Par ailleurs, en réaction à l’annonce de la décision du FBI qui a dit dimanche, qu’Hillary Clinton ne devrait pas faire face à des accusations criminelles concernant l’affaire des courriels, le milliardaire a lancé que la candidate démocrate était protégée par un «système truqué» et que les Américains allaient décider de son sort le 8 novembre, jour des élections.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!