Pablo Martinez/The Associated Press Barack Obama

Le président des États-Unis Barack Obama a livré son discours d’adieu mardi soir à Chicago. Voici quelques citations marquantes.

«Les États-Unis sont un meilleur endroit que quand nous avons commencé.»

«Si je vous avais dit il y a huit ans, que les États-Unis renverseraient la récession, que nous fermerions le programme nucléaire iranien sans tirer une seule balle, et que nous allions descendre le cerveau du 11 Septembre, vous auriez probablement dit que nos attentes étaient trop élevées. Mais c’est ce que nous avons fait, ce que vous avez fait.»

«La démocratie ne requiert pas l’uniformité. Nos fondateurs se sont querellés et ont fait des compromis et se sont attendus à ce que nous fassions de même. Mais ils savaient que la démocratie avait besoin d’un sens de la solidarité.»

«C’est pour cela que nous servons. Pas pour marquer des points, mais pour rendre la vie des gens meilleure.»

«Malgré tout le progrès que nous avons accompli, nous savons que ce n’est pas assez.»

«La race demeure une force puissante et souvent de division dans notre société.»

«Si nous refusons d’investir dans les enfants des immigrants juste parce qu’ils ne nous ressemblent pas, nous diminuons les possibilités de nos propres enfants.»

«Les stéréotypes d’aujourd’hui sur les immigrants ont été dits presque mot pour mot à propos des Irlandais, des Italiens et des Polonais. Les États-Unis n’ont pas été affaiblis par ces personnes.»

«J’assure que mon administration fera tout pour que le transfert de pouvoir se fasse de la façon la plus douce possible, comme le président Bush l’a fait pour moi.»

«Nous devons essayer plus fort. Cela a été trop facile de rester dans nos propres bulles, surtout sur nos médias sociaux. Nous sommes devenus tellement en sécurité dans nos bulles que nous acceptons seulement des informations qui correspondent à nos opinions, qu’elles soient vraies ou non.»

«Nos enfants n’auront pas le temps de débattre des changements climatiques. Ils devront vivre avec les effets. De simplement nier le problème trahit l’esprit de notre pays.»

«Je rejette la discrimination contre les Américains musulmans, qui sont aussi patriotiques que nous.»

«La démocratie est menacée quand nous la tenons pour acquise. Si vous n’êtes pas contents de vos élus, attrapez une feuille, amassez des signatures et présentez vous aux élections.»

«Je quitte cette estrade ce soir encore plus optimiste à propos de ce pays que je l’étais quand nous avons commencé.»

«La génération qui s’en vient, pas égoïste, altruiste, créative, patriotique. Je vous ai vu partout au pays et je crois que le futur est entre de bonnes mains.»

«Je vous demande de croire, pas dans ma capacité de changer les choses, mais dans la vôtre.»

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!