La Corée du Nord a diffusé jeudi une vidéo de propagande montrant la destruction du Capitole américain.

Dans les images, on peut d’abord voir de longs plans de l’équipement militaire de la dictature communiste, sur un fond musical extrêmement dramatique. La vidéo se termine par des tirs de missiles vers les États-Unis et des images du Capitole, à Washington, ravagé par les flammes.

Le montage montre également des équipements militaires et des soldats américains ciblés dans des viseurs.

Selon le Washington Post, les écritures qui apparaissent à l’écran au moment du lancement des missiles disent : «Nous vous montrerons ce dont est capable un pays fort, qui domine le monde en matière de technologie nucléaire».

Ce n’est pas la première fois que de telles images sont utilisées par Pyongyang à des fins de propagande. En mars 2013 et 2016, des vidéos similaires avaient été diffusées par le régime de Kim Jong-un.

La diffusion de ces images survient sur fond de tensions dans la péninsule coréenne.

La Corée du Nord a orchestré mardi de vastes manœuvres militaires autour de la ville côtière de Wonsan pour souligner l’anniversaire de la fondation de son armée. Ces manœuvres ont eu lieu au moment où un sous-marin américain armé de missiles téléguidés arrivait en Corée du Sud et que des émissaires américains, japonais et sud-coréens se rencontraient à Tokyo pour discuter des programmes d’armes nucléaires et de missiles du Nord.

Les États-Unis ont d’ailleurs poursuivi cette semaine le déploiement du système antimissile THAAD, en Corée du Sud, face à une éventuelle menace nucléaire du Nord.

Le président américain Donald Trump a affirmé jeudi en entrevue avec Reuters que les États-Unis se dirigeaient potentiellement vers un «conflit majeur» avec la Corée du Nord, mais qu’il préférait trouver une solution diplomatique à la crise.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!