AP Photo/Ebrahim Noroozi

Plusieurs assaillants ont attaqué le parlement iranien et le mausolée de l’ayatollah Khomeini mercredi. Selon le chef des services des urgences, le bilan des victimes s’élèverait jusqu’à maintenant à au moins douze morts et quarante-deux blessés.

Les autorités iraniennes affirment que les quatre assaillants ont été tués, mais on ne sait pas s’ils comptent parmi les 12 morts. Au moins un kamikaze s’est donné la mort.

Les deux attaques ont été revendiquées par le groupe armé État islamique (Daech), qui a même mis en ligne une courte vidéo montrant une portion de l’attaque. C’est la première fois que le groupe djihadiste sunnite revendique une attaque en Iran, un pays majoritairement chiite. L’Iran appuie en Syrie et en Irak des combattants qui luttent contre Daech.

La télévision d’État iranienne a indiqué que quatre terroristes ont attaqué le parlement, situé dans la capitale Téhéran.

Un député, Elias Hazrati, a affirmé que les assaillants transportaient des armes automatiques de type Kalachnikov. Un des attaquants se serait fait exploser à l’intérieur du parlement.

Le ministre adjoint de l’Intérieur, Mohammad Hossein Zolfaghari, a déclaré à la télévision officielle que les assaillants, en apparence des hommes, s’étaient déguisés en femmes. L’agence de presse semi-officielle Tasim rapporte que le siège a pris fin avec la mort des quatre assaillants.

La vidéo de 24 secondes de Daech montre homme armé près du corps ensanglanté et sans vie d’un homme. Une voix louange Dieu et prévient, en arabe, que “nous resterons ici, avec la volonté de Dieu”. Une autre voix répète la même phrase. Ce slogan était fréquemment utilisé par le porte-parole de Daech, Abou Mohammad al-Adnani, avant sa mort en Syrie l’an dernier.

Quant à l’attaque survenue plus tôt mercredi matin au mausolée du défunt leader religieux l’ayatollah Khomeini, aussi à Téhéran, des terroristes, dont un kamikaze, ont tué un agent de sécurité.

Selon le média iranien, un des assaillants a été tué par des gardes de sécurité et une femme a également été arrêtée après l’attaque du mausolée.

L’agence de presse officielle IRNA a annoncé qu’une réunion d’urgence a été convoquée par le ministère iranien de l’Intérieur.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!