The Associated Press

WELLINGTON, Nouvelle-Zélande — Les dirigeants de l’archipel de Vanuatu, dans le Pacifique, ont ordonné l’évacuation entière d’une île où un volcan menace d’entrer en éruption.

Des traversiers commenceront sous peu à évacuer les quelque 11 000 habitants de l’île Ambae, ce qui devrait prendre environ une semaine.

Le volcan Manaro s’active de plus en plus depuis une semaine, intensifiant les craintes d’une éruption d’envergure.

Ambae, d’une superficie d’environ 400 kilomètres carrés, est l’une des 65 îles qui composent l’archipel de Vanuatu, qui se trouve à environ le quart de la distance entre l’Australie et Hawaï.

Une urgence a été déclarée lundi quand l’activité du volcan a atteint le niveau 4, sur une échelle où le niveau 5 représente une éruption importante.

Un avion de l’armée néo-zélandaise qui a survolé le volcan a aperçu des jets de fumée, de cendres et de roches volcaniques qui s’échappent du cratère.

Vanuatu est assis sur la «ceinture de feu» du Pacifique, une chaîne de volcans et de failles sismiques qui encercle le bassin du Pacifique.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!