Andrew Harnik Andrew Harnik / The Associated Press

WASHINGTON — Les milliers de soldats supplémentaires que le président américain Donald Trump a ordonné de déployer en Afghanistan vont coûter un peu plus d’un milliard de dollars américains par année, ce qui porterait à 12,5 milliards $ US la facture annuelle consacrée à la plus longue guerre de l’histoire des États-Unis, ont déclaré les hauts dirigeants de l’armée américaine aux élus, mardi.

L’ordre prévoit l’ajout de 3500 soldats, pour porter le total des troupes américaines à près de 12 000 combattants.

Ces révélations sur les coûts du conflit ont été faites après que le sénateur républicain John McCain s’en est pris au secrétaire à la Défense, Jim Mattis, et au chef de l’état-major interarmées, Joseph Dunford, les accusant de cacher des informations importantes aux élus du Congrès concernant la nouvelle stratégie de Donald Trump en Afghanistan, annoncée il y a six semaines.

Jim Mattis et Joseph Dunford, qui ont témoigné devant un comité de sénateurs, puis devant le comité des forces armées de la Chambre des représentants, ont tenté de convaincre les élus plutôt sceptiques face au projet de renforcer les effectifs militaires en Afghanistan. De nombreux élus ont affirmé craindre que les États-Unis ne s’enlisent encore plus profondément et à grands frais dans un conflit sans espoir de succès à long terme.

Le secrétaire à la Défense a souligné que les soldats et policiers afghans sont entièrement impliqués dans les opérations de combat pour la première fois depuis le début de la guerre il y a 16 ans. Il a soutenu que le nombre de pertes humaines diminuait, alors que les soldats améliorent leurs compétences sur le champ de bataille. Il a tout de même reconnu que la situation était dans une impasse, car il n’y a pas encore de solution politique viable pour mettre fin au conflit.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!