The Associated Press Raila Odinga

NAIROBI, Kenya — L’opposant kényan Raila Odinga s’est retiré mardi de la nouvelle élection présidentielle kényane ordonnée par la Cour suprême du pays.

M. Odinga a accusé la commission électorale du pays de n’avoir rien fait pour éviter les «irrégularités et illégalités» évoquées par le tribunal quand il a décidé d’annuler le scrutin du mois d’août.

Une poursuite intentée par M. Odinga avait entraîné l’annulation du vote du 8 août, qui a été remporté par le président sortant Uhuru Kenyatta. M. Odinga affirmait que les résultats avaient été manipulés.

La Cour suprême a ordonné la tenue d’un nouveau scrutin le 26 octobre. C’était la première fois qu’un tribunal renversait l’issue d’un vote en Afrique.

M. Odinga a accusé la commission électorale de «n’avoir aucune intention» de procéder à des changements avant le scrutin. Il affirme que la commission a «bloqué» les réformes demandées par l’opposition et qu’elle s’est livrée à un «exercice de relations publiques» inutile pour créer une illusion «de mouvement sans mouvement».

M. Odinga demandait notamment le remplacement des fournisseurs de l’équipement utilisé pour transmettre les résultats du vote et le départ des responsables électoraux qui auraient collaboré à la fraude.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!