Emilio Morenatti Emilio Morenatti / The Associated Press

MADRID — Des milliers de Catalans qui ne souhaitent pas se séparer de l’Espagne ont célébré la fête nationale du pays, jeudi, en défilant dans les rues de Barcelone, en agitant des drapeaux espagnols et catalans et en scandant «Je suis Espagnol», alors que le pays traverse sa pire crise politique des dernières décennies.

À Madrid, soldats et policiers ont défilé devant le roi Felipe VI et des politiciens régionaux et nationaux. Des milliers de personnes qui agitaient le drapeau espagnol s’étaient alignées le long de la Paseo de la Castellana pour cette parade militaire.

L’Espagne attend toujours que le leader catalan précise, d’ici à lundi, si sa région a officiellement déclaré son indépendance. Si cela est le cas, le gouvernement espagnol a prévenu qu’il pourrait invoquer l’Article 155 de la Constitution et prendre un contrôle partiel ou total de la Catalogne.

À Barcelone, la capitale de la région, des milliers de personnes, dont certaines qui s’étaient peint le visage en rouge et jaune, se sont massées sur une place centrale en criant «Viva España», ou «Vive l’Espagne». La manifestation avait été organisée sous le slogan «La Catalogne, oui. L’Espagne, aussi», en appui à une Catalogne autonome au sein de l’Espagne.

La police estime que quelque 65 000 personnes y ont participé.

Des manifestants ont conspué des policiers régionaux, à qui certains unionistes reprochent leur timidité quand est venu le temps d’empêcher les séparatistes d’organiser un référendum le 1er octobre.

De brèves échauffourées ont éclaté entre unionistes et séparatistes au coeur de Barcelone, avant l’intervention des forces de l’ordre. Un policier a subi des blessures mineures.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!