Markus Schreiber Markus Schreiber / The Associated Press

BERLIN — Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés devant le Reichstag de Berlin pour protester contre «la haine et le racisme au parlement» et l’entrée d’élus du parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (AfD).

La première session du nouveau parlement issu des élections législatives du mois dernier se déroulera mardi. Parmi les 709 parlementaires, il y a aura 92 de l’AfD. La formation xénophobe, qui n’avait jamais vu un de ses membres être élu à la chambre des députés fédéraux allemands, a récolté 12,6 pour cent des suffrages lors des élections législatives.

Les manifestants ont marché de la Porte de Brandebourg jusqu’au Reichstag, qui abrite le parlement fédéral.

Les manifestants brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire «Priorité à l’humanité», «Arrêtez l’AfD» ou «Mon coeur bat pour la diversité».

Un élu de l’AfD, Peter Felser, a déclaré que la manifestation était «une attaque contre la démocratie», ce que les organisateurs ont nié.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!