Ramon Espinosa Ramon Espinosa / The Associated Press

WASHINGTON — L’administration Trump impose des restrictions touristiques et commerciales sur Cuba, créant du même coup des obstacles pour les Américains qui souhaitent visiter la nation insulaire.

Les nouvelles règles qui entrent en vigueur mercredi renversent partiellement l’ouverture diplomatique entre Cuba et les États-Unis amorcée par l’ancien président Barack Obama.

Les Américains souhaitant visiter Cuba devront le faire dans le cadre de visites guidées organisées par des entreprises américaines. Un représentant du groupe doit accompagner les voyageurs.

Le département du Trésor permet cependant une exemption pour les voyages planifiés avant que Donald Trump n’annonce sa politique sur Cuba, le 16 juin.

Le département d’État publie également une liste de dizaines d’hôtels, de commerces et d’autres entreprises qu’il considère liés à l’armée cubaine. Les Américains n’ont pas le droit de faire affaire avec ces entreprises, ce qui complique encore davantage le tourisme.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!