LONDRES — Des millions de personnes au Royaume-Uni et en France ont rendu hommage aux victimes de la guerre, samedi, à l’occasion du jour de l’Armistice, qui marque l’anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale.

Partout au Royaume-Uni, les gens se sont arrêtés dans les rues, les parcs et les stations de métro à 11 h afin d’observer deux minutes de silence. Ce moment, soit la 11e heure du 11e jour du 11e mois, rappelait celui où les fusils se sont tus il y a 99 ans, lorsque la Grande Guerre s’est terminée le 11 novembre 1918.

À Londres, la cloche de l’horloge du parlement a sonné à 11 h, fonctionnant pour la première fois depuis qu’elle a été mise hors service pour des réparations en août.

Plusieurs Britanniques arboraient des coquelicots rouges en papier, qui représentent les fleurs ayant poussé en dépit du carnage sur les champs de bataille de la Première Guerre mondiale.

À l’origine, le jour de l’Armistice visait à honorer la mémoire des millions de personnes ayant perdu la vie durant la Grande Guerre, mais il rend maintenant hommage à toutes les victimes de la Deuxième Guerre mondiale et des conflits qui ont suivi.

De l’autre côté de la Manche, le président français, Emmanuel Macron, a participé à une cérémonie sur les Champs-Élysées, à Paris, durant laquelle il a déposé une gerbe de fleurs devant la statue de Georges Clemenceau, président du Conseil de la France durant la Première Guerre et l’un des artisans de la paix ayant mis un terme au conflit.

M. Macron a ensuite inspecté les troupes françaises et laissé un bouquet de fleurs sur la tombe du Soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe.

L’an prochain, la France soulignera le centenaire de l’Armistice dans le cadre de célébrations auxquelles participeront les représentants de 80 pays.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!