AP

CANBERRA, Australie — Le Parlement australien a légalisé jeudi le mariage entre conjoints de même sexe, dans la foulée d’échanges acrimonieux qui ont pris fin seulement quand une enquête gouvernementale controversée a révélé que la population était massivement en faveur de la mesure.

Les membres du public qui ont assisté au vote ont applaudi chaleureusement après l’adoption de la loi qui redéfinit le mariage comme «l’union de deux personnes». Seulement quatre parlementaires ont exprimé leur opposition.

La même loi avait été facilement adoptée par le Sénat australien la semaine dernière. La loi devrait entrer en vigueur dans environ un mois, et les premiers mariages seront célébrés un mois plus tard.

Le premier ministre Malcolm Turnbull a déclaré devant le parlement que c’était «toute une journée pour l’amour, pour l’égalité et pour le respect».

Champagne et larmes ont coulé dans les halls du parlement quand des vedettes homosexuelles — comme le champion olympique Ian Thorpe et l’actrice Magda Szubanski — ont étreint élus et badauds dans une ambiance festive.

Mme Szubanski a décrit une journée «incroyable» et «extraordinaire». M. Thorpe a remercié «nos frères et soeurs hétérosexuels» qui ont appuyé le mariage homosexuel pendant les deux mois du sondage postal.

Soixante-deux pour cent des personnes qui ont participé à l’enquête se sont prononcées en faveur du mariage homosexuel.

La loi permet aux églises et aux organisations religieuses de refuser de célébrer un mariage homosexuel sans pour autant enfreindre les lois antidiscrimination du pays. Les célébrants civils pourront eux aussi refuser d’y participer, sauf s’ils ont été accrédités après l’adoption de la loi.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!