Dan Balilty / The Associated Press

JÉRUSALEM — Le ministre israélien des Transports va de l’avant avec le projet de prolonger la ligne de train haute vitesse de Jérusalem jusqu’au mur des Lamentations et prévoit nommer l’une des futures stations en l’honneur du président américain Donald Trump.

Le plan de Yisrael Katz prévoit la construction de deux stations sous terre et l’excavation d’un tunnel de trois kilomètres sous le centre-ville et la vieille ville de Jérusalem.

Un porte-parole du ministère des Transports, Avner Ovadia, a précisé que, s’il est approuvé, le projet devrait coûter plus de 884M$ et sa réalisation devrait s’étirer sur quatre ans.

Le ministre a expliqué qu’il souhaitait nommer l’une des stations en l’honneur du président Trump puisque celui-ci a pris «une décision courageuse et historique en reconnaissant Jérusalem en tant que capitale d’Israël».

Le tracé de ce nouveau train suscitera fort probablement les critiques de la communauté internationale, qui ne reconnaît pas la souveraineté de l’État d’Israël sur Jérusalem-Est et sur la vieille ville de Jérusalem.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!