LONDRES — Des parlementaires britanniques réclament des lois plus sévères contre le harcèlement sexuel après la publication d’une enquête du quotidien Financial Times, qui révèle que des femmes ont été agressées lors d’un gala de bienfaisance réservé aux hommes et auquel participaient des individus puissants.

La soirée organisée la semaine dernière à l’hôtel londonien Dorchester visait à financer des organisations de charité. Plus d’une centaine de jeunes femmes avaient été embauchées comme hôtesses, dont deux journalistes du FT qui s’étaient faufilées parmi elles.

Les deux reporters ont décrit le harcèlement, les commentaires vulgaires et «les demandes répétées d’aller rejoindre les invités ailleurs dans les chambres du Dorchester» dont elles ont fait l’objet.

La réaction ne s’est pas fait attendre. L’hôpital Great Ormond Street a annoncé le remboursement de tous les dons reçus et la fin de ses liens avec le Presidents Club, l’organisation caritative qui a organisé la soirée. Au moins une autre entreprise qui avait commandité une table pour la soirée a aussi mis fin à sa relation avec l’organisation.

Cette soirée est organisée chaque année depuis 33 ans. Les responsables prétendent qu’elle a généré au fil des ans 28 millions $ US pour des organismes qui viennent en aide aux enfants.

Le FT rapporte que les hôtesses ont dû porter des mini-jupes noires et des talons hauts. Plusieurs ont fait état d’hommes qui glissaient la main sous leur jupe, et une a dit qu’un invité lui a exhibé son pénis pendant la soirée.

Certains des hommes les plus puissants de la politique, du sport et des affaires britanniques participaient à la soirée.

————————–

Sur internet:

https://www.ft.com/content/075d679e-0033-11e8-9650-9c0ad2d7c5b5

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!