AP Emmanuel Macron

AJACCIO, France — Le président de la France, Emmanuel Macron, entame mardi une visite de deux jours dans l’île française de la Corse, dans la Méditerranée, où les politiciens nationalistes gagnent de plus en plus d’influence.

L’ordre du jour du président Macron comprend d’ailleurs des entretiens avec deux leaders nationalistes corses, Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni.

M. Simeoni, qui dirige l’assemblée régionale, croit que la visite présidentielle survient à un moment extrêmement important et qu’elle a le potentiel d’être historique.

Dimanche dernier, des milliers de nationalistes qui ont pris part à une manifestation dans les rues de la capitale, Ajaccio, ont réclamé plus d’autonomie pour la Corse, un statut égalitaire entre les langues corse et française et la remise en liberté de présumés prisonniers politique corses actuellement détenus dans l’Hexagone.

Les nationalistes corses ne proposent pas l’indépendance politique de l’île de 330 habitants qui est rattachée à la France depuis 1768.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!