Czarek Sokolowski Czarek Sokolowski / The Associated Press

VARSOVIE, Pologne — Le plus haut tribunal de l’Union européenne a tranché mardi que la Pologne a contrevenu aux lois de protection de l’environnement quand elle a abattu des arbres dans la forêt de Bialowieza, la dernière forêt vierge d’Europe.

La Cour européenne de Justice a estimé que la Pologne ne s’est pas acquittée de sa responsabilité de protéger des sites naturels d’une importance spéciale quand elle a toléré une intensification de l’abattage en 2016-2017.

Le ministre polonais de l’Environnement avait fait valoir que cet abattage était nécessaire pour lutter contre une infestation d’insectes. La machinerie lourde utilisée pour l’opération a causé d’autres dommages à la forêt.

Le tribunal a toutefois décidé que l’ampleur de l’infestation ne justifiait pas l’importance de l’abattage. Il a aussi reproché à la Pologne de ne pas avoir veillé à la sécurité des oiseaux et des autres habitants de la forêt.

Aucune amende n’a été imposée à la Pologne parce que la machinerie lourde a été retirée et que les coupes excessives ont cessé.

La forêt de Bialowieza est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. La dernière forêt vierge d’Europe recouvre des centaines de kilomètres carrés et inclut notamment un parc national. Elle abrite des centaines d’espèces animales et végétales. Elle s’étend jusqu’au Bélarus.

Des environnementalistes affirment que l’abattage d’arbres a détruit des habitats et des plantes rares, ce qui contrevient aux règles européennes.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!