AP

SANTA FE, Texas — Une enseignante suppléante et une jeune pakistanaise qui participait à un échange étudiant sont parmi les premières victimes confirmées de la fusillade survenue vendredi dans une école secondaire du Texas.

Dans les blessés, on compte par ailleurs un policier scolaire, ainsi qu’un joueur de baseball en deuxième année du secondaire.

Dimitrios Pagourtzis, âgé de 17 ans, fait face à plusieurs accusations de meurtre. Les policiers l’accusent d’avoir abattu dix personnes et d’en avoir blessé au moins dix autres à son école secondaire de Santa Fe, à environ 50 kilomètres au sud-est de Houston. Deux blessés étaient toujours dans un état grave, samedi, selon l’hôpital de l’Université du Texas.

Voici l’histoire de certaines de ses victimes:

— Cynthia Tisdale

Les membres de la famille de l’enseignante suppléante ont confirmé qu’elle faisait partie des personnes qui ont perdu la vie dans le drame.

La nièce de Mme Tisdale, Leia Olinde, considérait sa tante comme sa mère. Mme Tisdale l’avait d’ailleurs aidée à se trouver une robe de mariée l’an dernier.

«Elle m’a aidée à la mettre, elle a aidé à placer mes cheveux», s’est-elle souvenue dans une entrevue entrecoupée de sanglots.

«Elle était merveilleuse, elle était tellement aimante. Je n’ai jamais connu une femme qui aimait autant sa famille», a ajouté la femme de 25 ans.

La dame était mariée depuis près de 40 ans avec son mari. Le couple avait trois enfants et huit petits-enfants.

— Sabika Sheikh

Cette étudiante pakistanaise est aussi parmi les victimes, selon la dirigeante d’un programme d’échange étudiant et l’ambassade pakistanaise à Washington.

Megan Lysaght, du programme Kennedy-Lugar Youth Exchange & Study Abroad (YES), a envoyé une lettre aux autres participants pour confirmer que la jeune fille était morte.

«Sachez que le programme YES est dévasté par cette perte et nous nous souviendrons toujours de Sabika et de sa famille dans nos pensées et nos prières», a-t-elle écrit.

L’ambassade du Pakistan à Washington a aussi confirmé le décès.

Selon l’association pakistanaise de Houston, l’étudiante devait retourner chez elle, au Pakistan, pour l’Aïd el-Fitr, une fête de trois jours qui marque la fin du Ramadan pour les musulmans.

— John Barnes

Le policier scolaire a été blessé par balle au bras lorsqu’il a confronté le tireur.

La balle a endommagé son os et un vaisseau sanguin important autour de son coude, ce qui a nécessité une chirurgie, selon David Marshall, chef des soins infirmiers à l’hôpital de l’Université du Texas. Il est actuellement dans un état stable.

M. Barnes a été le premier à tenter d’intercepter le tireur, selon M. Marshall.

— Rome Shubert

Le joueur de baseball a raconté au «Houston Chronicle» que le tireur avait pénétré dans sa classe et avait lancé des objets sur les bureaux.

Il dit avoir entendu ensuite «trois gros bruits secs» avant que l’assaillant ne fuie dans le couloir. Il a compris qu’il était blessé alors qu’il courait par la porte arrière.

L’adolescent affirme avoir été atteint derrière la tête avec ce qui serait une balle, qui aurait toutefois «manqué tout ce qui est vital». Il a écrit sur Twitter qu’il était en condition stable.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!