The Associated Press

Deux Vietnamiens ont été arrêtés dans le nord de la Thaïlande en possession d’os et de viande séchée de tigre qu’ils souhaitaient revendre dans leur pays, a-t-on appris jeudi auprès des autorités locales.

Interpellés dans la province de Phitsanulok, à quelque 400 kilomètres au nord de Bangkok, les deux hommes, âgés de 29 et 40 ans, sont poursuivis pour possession illégale de carcasses d’animaux protégés, a précisé à l’AFP le lieutenant-colonel Nattawat Wingthongtavipon.

Placés en garde à vue, ils ont reconnu avoir acheté les morceaux à un de leur compatriote pour environ 30 000 bahts (750 euros). Ils comptaient passer par le Laos pour acheminer leur marchandise.

Le trafic de tigres à travers l’Asie vient notamment des fermes d’élevage.

D’après le WWF, il y aurait plus de 200 fermes de tigres dans des pays tels que la Thaïlande, le Vietnam, le Laos, ou la Chine.
Elles comptent au total jusqu’à 8 000 animaux, alors que les tigres vivant encore à l’état sauvage dans le monde ne sont plus que 3 800.

Selon le WWF, ces fermes élèvent des tigres à des fins commerciales et sont impliquées dans leur commerce illégal.
En 2016, des dizaines de bébés tigres congelés avaient été découverts au «temple aux tigres», une attraction touristique de Thaïlande fermée depuis.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!