Canadian Press Léon Mugesera à gauche

KIGALI, Rwanda – L’ancien conseiller politique Léon Mugesera, accusé au Rwanda d’avoir commis des crimes contre l’humanité et d’avoir incité au génocide, doit subir son procès à partir de ce lundi, à Kigali.

Léon Mugesera est bien connu au Québec puisqu’il y a vécu pendant près de 20 ans jusqu’à sa déportation par le Canada vers son pays d’origine, en janvier dernier.

La justice rwandaise reproche à M.Mugesera d’avoir prononcé devant un millier de personnes, en 1992, un violent discours s’en prenant aux Tutsis.

Le ministre canadien de l’Immigration, Jason Kenney, a affirmé lors du renvoi de M.Mugesera que toutes les vérifications avaient été faites pour s’assurer qu’il ne serait pas torturé par le régime rwandais.

La semaine dernière, la famille et les avocats de M.Mugesera ont affirmé qu’il était maltraité en prison, à Kigali. Ils ont précisé qu’il recevait des menaces de mort, qu’on lui servait de la nourriture avariée, que son lieu de détention était infesté de rats et de punaises de lit et qu’il éprouvait des difficultés à s’entretenir avec ses avocats en privé.

L’épouse de M.Mugesera, Gemma Uwamariya, vit encore à Québec avec leur fille, Carmen.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!