Evan Vucci | The Associated Press Jared Kushner.

La nomination de Jared Kushner, gendre et proche conseiller du président Donald Trump, au prestigieux poste de secrétaire général de la Maison Blanche est à l’étude, affirment jeudi soir plusieurs médias américains.

Faisant référence à un haut responsable républicain proche de l’exécutif, non identifié, le Huffington Post écrit que M. Kushner, 37 ans, a rencontré mercredi le président pour discuter de ce poste. Une information également publiée par la chaîne CBS News.

Selon le site d’information, qui précise avoir obtenu confirmation auprès de deux autres personnes s’exprimant sous couvert d’anonymat, le mari d’Ivanka «pousse sa propre candidature» auprès de son beau-père en mettant en avant «son travail sur la réforme de la justice pénale et sur sa capacité auto-proclamée à travailler avec les démocrates».

Réaction de Sarah Sanders, porte-parole de l’exécutif: «Je n’ai pas connaissance qu’il soit envisagé (à ce poste), mais je pense que tous autant que nous sommes ici reconnaitrons qu’il serait formidable dans n’importe quel rôle que le président choisirait de lui attribuer».

«Il a fait un travail énorme sur un certain nombre de fronts», a-t-elle affirmé, citant notamment le commerce.

Donald Trump a indiqué jeudi que cinq personnes étaient en lice, précisant que des entretiens étaient menés. Il s’agit de candidats «vraiment très bons», des «personnes formidables», a-t-il dit lors d’une rencontre à la Maison Blanche avec des gouverneurs nouvellement élus.

M. Trump a annoncé samedi le départ de son plus proche conseiller, le secrétaire général de la Maison Blanche John Kelly, 68 ans, dans le cadre d’un processus de renouvellement de son équipe rapprochée en vue de la campagne présidentielle de 2020.

«John Kelly partira à la fin de l’année» et le nom de son successeur sera annoncé «dans un jour ou deux», avait-il déclaré devant des journalistes.

Mais dès le lendemain, celui qui était donné par les médias comme le successeur potentiel de John Kelly a annoncé qu’il allait quitter l’administration.

Nick Ayers, 36 ans, chef de cabinet du vice-président Mike Pence, a indiqué sur Twitter qu’il quitterait la Maison Blanche à la fin de l’année pour s’engager dans l’équipe de campagne de Donald Trump en vue de l’élection présidentielle de 2020, lors de laquelle le milliardaire briguera un second mandat.

Et mercredi, c’est Mark Meadows, membre de la Chambre des représentants, qui a finalement fait savoir qu’il préférait conserver son mandat au Congrès. Il avait pourtant dit lundi que ce serait «un grand honneur» d’être chef de cabinet, poste considéré comme l’un des plus passionnants et prestigieux de Washington.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!