Roman Golubenko/Solent News

Une jeune loutre fait une sieste sur sa mère tandis qu’elles dérivent ensemble sur un lac glacé. Ces animaux se détendent près de la péninsule de Kenai, dans le golfe d’Alaska. Le photographe Roman Golubenko, de North Bergen, au New Jersey, a voyagé en Alaska pour photographer ces adorables créatures.

Les loutres vivent dans des endroits reculés pour éviter l’être humain. Golubenko a dû louer un petit bateau et s’aventurer dans les glaciers du fjord alaskien pour les trouver. «Les loutres se sentent probablement plus en sécurité lorsque aucun humain ne peut les atteindre.»

«Comme un couple»
En prenant la photo, Golubenko n’a pas pu s’empêcher de comparer le comportement de ces loutres à celui des êtres humains. «Un des moments les plus cocasses, c’est celui où j’ai vu deux autres loutres agissant comme un couple. Elles prenaient soin l’une de l’autre et se sont tournées vers moi, comme pour un portrait de famille. C’était très attendrissant!»

Retour des loutres après le naufrage
En 1989, le pétrolier Exxon Valdez a fait naufrage et a épanché quelque 42 millions de barils de pétrole dans le golfe d’Alaska; l’événement a été considéré comme un des plus grands désastres environnementaux causés par l’Homme. Plus de 5 500 loutres en sont mortes à l’époque, mais la population atteindrait 4 000 spécimens aujourd’hui.

À propos des loutres

  • Habitat. Les régions côtières de l’océan Pacifique, en Asie et en Amérique du Nord.
  • Écraser et manger. Les loutres frappent les crustacés contre les roches jusqu’à ce qu’ils brisent pour les manger.
  • Fourrure la plus dense du règne animal. Environ 1 million de poils par pouce carré de surface corporelle.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!