Farah Abdi Warsameh/The Associated Press Les voitures calcinées à l'extérieur du restaurant dans lequel l'attaque a eu lieu.

Un siège de plusieurs heures dans un restaurant au bord de la plage à Mogadiscio, la capitale de la Somalie, s’est soldé par la mort d’une vingtaine de personnes tôt vendredi matin.

La crise avait débuté la veille, quand un kamikaze au volant d’un véhicule avait foncé sur les grilles du restaurant avant que des hommes armés ne pénètrent de force dans le bâtiment.

Un porte-parole de la police a indiqué que les forces de l’ordre avaient finalement repris le contrôle des lieux tout juste avant l’aube, vendredi. L’attaque a été revendiquée par le groupe extrémiste Al-Shabab.

Des bénévoles ont été vus vendredi en train de récupérer les corps des victimes.

De multiples échanges de tirs ont retenti quand les forces spéciales somaliennes sont passées de pièce en pièce à la recherche d’extrémistes qui s’étaient retranchés dans l’établissement.

Les policiers auraient secouru de nombreuses personnes qui se sont retrouvées prises au piège dans la salle de banquet quand l’assaut a débuté jeudi soir.

Des témoins ont raconté que les djihadistes avaient fait irruption dans le restaurant à partir de la plage en criant “Dieu est grand!”. Ils auraient tiré au hasard sur les clients assis à l’extérieur avant d’entrer dans l’établissement.

Le groupe Al-Shabab a revendiqué un attentat perpétré la semaine dernière contre des soldats de la paix kényans dans le sud-ouest de la Somalie. Le groupe, lié à Al-Qaïda, a affirmé avoir tué une centaine de soldats kényans dans cette attaque, mais le gouvernement kényan n’a pas fourni de bilan.

Même s’ils ont été repoussés hors des grands centres et des villes de la Somalie, les combattants d’Al-Shabab continuent de mener des attaques meurtrières à travers ce pays de la Corne de l’Afrique. Les cibles du groupe extrémiste sont principalement les fonctionnaires, les étrangers ainsi que les troupes de l’Union africaine.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!